AOC, IGP, vin de France… Comment s’y retrouver ?

Un petit guide des appellations et indications que vous rencontrerez le plus souvent…

Les appellations d’origine contrôlée (AOC) ou appellations d’origine protégée (AOP)

Les AOC ont été créées en France dans les années 1930 dans le but d’éviter les fraudes: par exemple, éviter que l’on puisse commercialiser un vin pétillant sous le nom de Champagne avec des raisins non cultivés en Champagne.

Les AOP existent pour le vin depuis 2009, c’est la simple traduction au niveau européen de l’AOC française.

Aujourd’hui, les AOC/AOP ont pour objectif de protéger les caractéristiques des vins en lien avec le terroir d’une région via un cahier des charges souvent strict qui comprend:

– une zone géographique de production bien délimitée

– les cépages autorisés (ou des pourcentages de cépages en assemblage)

– les caractéristiques organoleptiques du vin (son style, ses arômes,…)

– les pratiques viticoles et oenologiques spécifiques (par ex. des méthodes de vinification particulières, typiquement la méthode champenoise pour le Champagne)

– des rendements maximaux à l’hectare dans le but de favoriser la qualité plutôt que la quantité)

En Corse, on compte 9 AOC/AOP qui représentent environ 30% de la production de vin insulaire: Calvi, Porto-Vecchio, Figari, Sartène, Côteaux du Cap Corse, Ajaccio, Patrimonio, Muscat du Cap Corse, Vin de Corse (côte orientale)

L’indication géographique protégée (IGP)

Cette dénomination européenne créée en 1992 a remplacé l’appellation française « Vins de pays ».

L’IGP a un cahier des charges plus léger que l’AOC (sur les cépages ou les techniques culturales par exemple) et est plutôt liée à la zone géographique de production qu’à la qualité du vin: de la récolte du raisin à la fin du processus d’élaboration du vin, tout doit être fait dans la zone géographique en question.

Ces zones géographiques sont souvent plus larges que celles des AOC: il existe des IGP régionales (par ex. l’IGP Ile de beauté, des IGP départementales ou des IGP sur de plus petites zones).

En France on compte 75 IGP pour le vin. En Corse, l’IGP Ile de Beauté représente 70% de la production de vin insulaire.

Les vins de France

Quand on n’est ni en AOC ni en IGP, on est classé par défaut en « vin de France ». Si à première vue cela peut sembler une catégorie moins prestigieuse, de plus en plus de vignerons démentent cette idée. En effet, ceux qui choisissent de s’affranchir des AOC/AOP pour être libre de faire ce que bon leur semble en termes de cépage ou de vinification produisent souvent de très bons vins qui bénéficient d’une réputation solide du vigneron. Récemment, un très célèbre dégustateur de vins a déclaré que « les plus grands vins de Corse sont des vins de France »… Vous imaginez le scandale !…