Amsterdam au fil des canaux, des bières et des vins

Libre, étonnante, toujours en mouvement, la belle et verte Amsterdam révèle des surprises gastronomiques inattendues. Vous connaissez les vins hollandais ? Non ?! Alors, suivez le guide !

Voyager dans le vin à Amsterdam

Mes coups de coeur à Amsterdam


Oubliez les coffee shops, le Quartier rouge et les bulbes de tulipes, la belle Amsterdam a beaucoup plus à offrir que des attrape-touristes. Pour la découvrir, il faut s’éloigner du Dam, la place centrale où pigeons et touristes se retrouvent, et cheminer le long de ses canaux, emprunter les petites rues, s’aventurer dans les quartiers un peu excentrés.

Verte, calme, Amsterdam est aussi une cité portuaire riche d’une jeunesse ouverte sur le monde, pleine d’expatriés et d’immigrés. Un petit monde réuni par les opportunités économiques et la liberté, maître mot des Amstellodamois. Entreprenants, voyageurs et commerçants, les habitants d’Amsterdam ont su s’enrichir (dans tous les sens du terme !) de ces échanges, sans oublier d’en faire profiter leurs assiettes.

Le musée maritime d'Amsterdam Het Scheepvaartmuseum.
Le musée maritime Het Scheepvaartmuseum (c)AC

Dans le port d’Amsterdam…

Amsterdam est avant tout un port et, même si aujourd’hui Rotterdam occupe la première place pour le trafic de marchandises, la ville a gardé un esprit d’ouverture et d’échanges.

Pendant le Siècle d’or néerlandais (17ème siècle), Amsterdam était le port d’attache de la Compagnie des indes orientales ( la première multinationale de l’histoire constituée par des actionnaires !) qui faisait commerce d’épices, de thé, de café, de textiles, de métaux…

Peu réputée pour sa gastronomie, hormis ses fromages, la Hollande mérite toutefois qu’on se penche sur ses marmites. Vous y trouverez, évidemment, du poisson, beaucoup de poisson, mais aussi des spécialités comme les « bitterballen », des croquettes de viande à tremper dans la moutarde que les Amstellodamois grignotent dans tous les bars à l’heure de la bière (c’est-à-dire à toute heure).

Autre incontournable d’une virée à Amsterdam: la tarte aux pommes, dont chaque grand-mère hollandaise possède une recette secrète. Copieuse et bien garnie en pommes, raisins secs et cannelle, elle réconforte en cas de mauvaise pluie (c’est-à-dire souvent). Tout comme les poffertjes ou les stroopwafels (cf dans Mes coups de coeur), qui nous ramènent joyeusement en enfance dans un bain de sucre.

Une bière artisanale hollandaise.
(c)AC

Côté boissons, évidemment, on est au royaume de la bière. Une des bières les plus vendues au monde (cf encadré) est la hollandaise Heineken. À Amsterdam, vous pourrez aussi découvrir de nombreuses autres brasseries locales qui proposent des bières plus originales que la célébrissime « H ». (cf Mes coups de coeur)

Les bières les plus bues dans le monde

La bière la plus vendue dans le monde n’est ni néerlandaise, ni belge, ni allemande… Elle est chinoise ! La marque Snow, inconnue des Européens, a écoulé plus de 100 millions d’hectolitres en 2017. Elle est suivie sur le podium par l’américaine Budweiser (49,2 millions d’hectolitres) et par sa compatriote Tsingtao (49 millions d’hecto). La première bière européenne du classement mondial est la Heineken, en 6ème position, avec 34,3 millions d’hectolitres.

Source: Global data consumer

Petit à petit, le vin fait son apparition sur les tables des Hollandais. D’une part parce que les jeunes citadins s’y intéressent de plus en plus et d’autre part parce que le vignoble hollandais est en pleine croissance, sous l’effet du réchauffement climatique : alors que le pays ne comptait que 7 vignerons en 1997, on en dénombre aujourd’hui près de 180 qui produisent 1,2 million de bouteilles par an.

Sélection de vins hollandais.
Sélection de vins hollandais (c)AC
Carte des régions des Pays-Bas.

Les vignobles, de petite taille (28 hectares maximum), se trouvent essentiellement au sud du pays, dans les régions du Brabant et de Limburg. Les cépages utilisés sont proches de ceux cultivés en Allemagne (Rivaner, Pinot noir,…) ou sont des cousins de cépages internationaux adaptés au climat local (Cabernet, Chardonnay,…). Voici nos adresses pour découvrir ces vins étonnants et passer un long et délicieux week-end à Amsterdam !


Voyager dans le vin à Amsterdam

Découvrir le vignoble hollandais chez Bob

Vins hollandais dégustés chez Bob lors des dégustations du samedi.
Vins dégustés chez Bob (c)AC.

Bob, ce n’est pas le surnom du caviste mais l’équivalent en néerlandais de l’AOP française (« Beschermde Oorsprongsbenaming » pour les néerlandophones). Ouvert à la fin de l’année 2020 dans le quartier « bobo » De Pijp, ce caviste attire l’oeil par sa devanture qui nous promet « uniquement des vins néerlandais ». Franchissez la porte et vous serez accueillis avec chaleur et passion par Roderick, qui anime également les dégustations de vins tous les samedis. Il se fera un plaisir de vous présenter les pépites sélectionnées par l’équipe de Bob: des vins du nord au sud de la Hollande, des rosés aux pétillants en passant par des blancs étonnants (on vous recommande le blanc de noir* du domaine Stokhem, élaboré avec un pinot noir) ou des rouges certes légers mais élaborés avec soin (goûtez l’étonnant rouge du domaine Dassemus qui travaille en biodynamie, une gageure vu le climat humide de la région du Brabant).

Tous les samedis de 18h à 20h environ, Bob organise des dégustations de vins néerlandais qui vous permettent de faire un tour guidé du vignoble des Pays-Bas. Autour d’une belle planche de fromages et charcuterie, vous pourrez déguster environ 8 vins et tout savoir sur le vignoble néerlandais. Nous y sommes allés début octobre et l’ambiance était très chaleureuse, les explications gentiment données en anglais pour nous, et les vins surprenants ! Courez-y !

Bob, Eerste Van Der Helststraat 41, Amsterdam. Réservation pour les dégustations sur le site web (42€/pers.): https://bobwijn.nl/

*Un « blanc de noir » est un vin blanc obtenu à partir de raisins noirs. C’est la peau du raisin qui donne sa couleur au vin, donc pour obtenir un vin blanc à partir de raisins noirs on presse directement les raisins afin de ne faire fermenter que le jus, contrairement à un vin rouge pour lequel on laisse les peaux en contact avec le jus pendant la macération. Une région viticole bien connue pour ses blancs de noir est évidemment la Champagne !

Elargir ses horizons chez Benelux Wine

Le caviste Benelux Wine Co à Amsterdam.
Le caviste Benelux Wine à Amsterdam (c)AC.

Cap sur un autre quartier branché d’Amsterdam, le Jordaan. Dans les petites rues bordées de créateurs de mode et de restos tendance, arrêtez-vous chez Benelux Wine Co, un caviste nouvelle génération qui s’est spécialisé dans les vins du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Ces trois pays nous réservent de sacrées surprises, notamment le Luxembourg et ses crémants, mais aussi la Belgique et son vignoble très prometteur.

Vin rosé du domaine Dassemus en biodynamie
Vin rosé du domaine Dassemus en biodynamie (c)AC

Toutes les bouteilles sont assorties d’une petite note de dégustation et d’une présentation du vignoble et du vigneron. Si vous voulez en savoir plus, Malory se fera un plaisir de vous conseiller. Tous les jeudis, des dégustations à thème sont organisées (introduction aux vins du Benelux, soirée quizz, fête du crémant,…). Attention, pensez à réserver bien en avance, c’est très vite complet ! La boutique propose également des cidres, des bières, des fromages et des sucreries locales… Un lieu lumineux, créé avec intelligence et sensibilité pour les vrais amoureux du vin. De tous les vins.

Benelux Wine Co, 2e Anjeliersdwarsstraat 15H, Amsterdam. Réservation pour les dégustations sur le site web (35 à 40€/pers.): https://beneluxwine.com/

Visiter une cave urbaine chez Chateau Amsterdam

Cave urbaine Chateau Amsterdam
Cave urbaine Chateau Amsterdam (c)AC

Dans les très branchés quartiers nord d’Amsterdam, où l’on se rend en bateau depuis la gare centrale, se cache un Chateau. Pas de tours ni de pont-levis, mais une cave de vinification où arrivent des raisins de toute l’Europe: Pinot noir d’Allemagne, Grenache d’Espagne, Syrah et Cabernet sauvignon de France… Ces raisins sont ensuite assemblés pour donner naissance à des vins Made in Amsterdam. Dans cette cave urbaine, vous pourrez donc voir les cuves en inox où se font les fermentations, mais aussi les tonneaux de chêne (français) où sont élevés les vins.

Cave urbaine Chateau Amsterdam
Les dégustations ont lieu du jeudi au dimanche. (c)AC

Née en 2017 de la passion d’un père et de son fils pour le vin, la cave urbaine Chateau Amsterdam (la seule cave urbaine des Pays-Bas) vaut le détour: 20 cépages différents s’y cotoient, parfois vinifiés en monocépage, parfois assemblés. Du très aromatique Chardonnay nommé « Fat lady sings » au plus évolué Pinot noir baptisé « Fantastic mister fox », il y en a pour tous les goûts. Notre coup de coeur: l’assemblage de Pinot noir d’Allemagne et de Montepulciano italien joliment intitulé « Tango by night ». Et bien sûr, le clin d’oeil à la France avec la très assumée cuvée Piquette, une boisson rosée effervescente à 5° obtenue en mélangeant les moûts avec de l’eau et du sucre pour obtenir une seconde fermentation. Vive la Piquette d’Amsterdam !

Chateau Amsterdam, Gedempt Hamerkanaal, 139, Amsterdam. Pour réserver une visite et une dégustation (7 vins, 1h30, 25€, du jeudi au dimanche), rdv sur le site web: https://chateau.amsterdam/

Passer une soirée délicieuse chez Shiraz, Jardin des vins

Apéritif chez Shiraz, jardin des vins, à Amsterdam..
Apéritif chez Shiraz, Jardin des vins (c)AC

C’est un endroit magique, au bord d’un canal et à deux pas du célèbre Rijskmuseum, où vous pourrez rester le temps d’un apéritif, d’un dîner ou même d’une longue soirée. La carte de « Shiraz, jardin des vins » (en français dans le texte) va vous donner envie de vous attarder: une sélection pointue de vins français, allemands, espagnols, italiens, mais aussi de Californie, d’Argentine ou d’Afrique du sud… à des prix très corrects (de 5 à 7€ le verre).

Carte des vins chez Shiraz, Jardin des vins, à Amsterdam.
Carte des vins chez Shiraz, Jardin des vins (c)AC

La carte a été conçue intelligement avec des repères de couleur pour vous donner une idée du caractère de chaque vin (frais, minéral, fruité, épicé, etc). Si cela ne vous suffit pas, les serveurs sont de très bon conseil et sont capables de vous aiguiller pour trouver un vin qui corresponde à vos goûts ou à ce que vous choisirez de grignoter. Et là, je ne peux que vous inciter à être gourmands: toute la carte fait saliver et tout est délicieux. Un petit conseil: essayez les croquettes au canard et à la truffe avec leur mayonnaise au parmesan… A tomber par terre (attention si vous êtes sur la péniche-terrasse de ne pas tomber dans l’eau !).

Shiraz, jardin des vins, Lijnbaansgracht 267-HS, Amsterdam. https://shirazamsterdam.nl/

Renouer avec ses racines chez Glou Glou

Bar à vins Glou Glou à Amsterdam
Bar à vins Glou Glou à Amsterdam (c)AC

Un peu de mal du pays ? Allez vite chez Glou Glou, un bar à vins francophile où les vins nature sont à l’honneur. La carte des vins change régulièrement mais on y retrouve une majorité de vins français et italiens, au verre ou à la bouteille, que l’on peut accompagner, entre autres, de planches de fromage et de charcuterie. Entrer chez Glouglou, c’est la promesse de passer un bon moment dans un bar qui rappellera des souvenirs aux Parisiens, entre discussions animées et bouteilles de derrière les fagots. Si vous aimez découvrir des vins originaux, non filtrés, bio, sans sulfites, vous allez adorer passer vos soirées dans ce petit bout de Paris au coeur du quartier branché De Pijp.

Glou Glou, Tweede Van Der Helststraat 3, Amsterdam. https://glouglou.nl/


Mes coups de coeur à Amsterdam

Plonger dans la bière à la Brouwerij’t IJ

Ne vous laissez pas impressionner par l’imprononçabilité du nom*, cette brasserie de bière est un must à visiter lors d’un séjour à Amsterdam. La célèbre autruche sur les verres et les bocks, c’est eux! Cette brasserie créée en 1985 a emmenagé dans d’anciens bains publics surmontés, coup de chance, d’un ancien moulin à vent qui est devenu un symbole de la brasserie et un lieu de rendez-vous pour les Amstellodamois. Sur place, une dégustation de cinq bières est proposée (environ 10€) afin de découvrir ces bières inspirées par les voisins belges. De la très fraîche Blondie à la plus costaude Zatte (une triple à 8°) pour terminer par la très particulière Columbus à 9°, le voyage dans la bière, sur la terrasse au pied du moulin quand le temps le permet, vous fera découvrir toutes les subtilités de cette boisson. Possibilité de grignoter sur place. Des visites guidées de la brasserie sont également organisées les vendredi, samedi et dimanche à 15h30 en anglais (20 minutes, 7€/pers.).

Brouwerij’t IJ, Funenkade 7, Amsterdam. https://www.brouwerijhetij.nl/

*IJ – prononcer Ye – est le nom de l’étendue d’eau autour de laquelle est contruite Amsterdam, entre le canal de la mer du Nord et la petite mer intérieure IJ meer

S’amuser à la Heineken Experience

Heineken Experience à Amsterdam
Heineken Experience à Amsterdam (c)AC

Changement total d’ambiance, même si on reste dans l’univers de la bière. La Heineken Experience est un peu le Disneyland de la mousse, mais il vaut quand même le voyage, ne serait-ce que pour admirer les anciennes cuves où était élaborée la bière. Le parcours dans la première brasserie de la marque, créée il y a 150 ans, commence par la découverte de l’histoire de Heineken, avant de vous plonger dans le processus d’élaboration de la bière et de visiter les anciennes cuves. Ensuite, place au divertissement (et au marketing) avec un grand D: personnalisez votre bouteille de Heineken, mettez-vous à la place d’une bouteille sur la chaîne d’embouteillage grâce à un sol vibrant, faites une session night-club de 2 minutes, prenez des photos rigolotes et enfin dégustez une bière fraîche dans le bar en sous-sol. Chaque entrée donne droit à deux bières par personne en fin de visite. Une bière est également offerte en cours de route. Have fun. Entrée (boissons incluses): 20€.

Heineken Experience, Stadhouderskade 78, Amsterdam. https://www.heinekenexperience.com/

Découvrir le genièvre à la House of Bols

Cocktail au bar de House of Bols à Amsterdam
Le bar de House of Bols (c)AC

Le genièvre, c’est l’ancêtre du gin et devinez qui l’a inventé? Un Hollandais! Lucas Bols, au 16ème siècle, a créé cette liqueur qui s’est développée au fil des explorations maritimes des hollandais avec l’ajout d’épices et de fruits exotiques. Aujourd’hui utilisées dans tous les bars à cocktails du monde, les liqueurs Bols se déclinent en des centaines de goûts que vous pourrez découvrir à la House of Bols. Très interactive et fort bien conçue, la visite (16€/pers.) vous présente l’histoire de la marque, puis vous permet de sentir les différents arômes, de découvrir les ingrédients bruts, de comprendre les différents processus d’élaboration des liqueurs (macération, percolation, etc) avant de déguster un cocktail de votre choix. Choisissez-le parmi les recettes proposées ou laissez l’un des talentueux barmen vous surprendre. Des ateliers pour apprendre à créer un cocktail sont également proposés.

House of Bols, Paulus Potterstraat 14, Amsterdam. https://bols.com/cocktail-experience/house-of-bols

Manger des gaufres au marché Albert Cuyp

C’est une institution qui se tient tous les jours (sauf le dimanche) dans la grande rue Albert Cuyp, au coeur du quartier De Pijp. Le marché Albert Cuyp est un grand rendez-vous pour les gourmands, les curieux, les chineurs,… Du poisson frais à la lingerie sexy, des pitas à manger sur le pouce aux raviolis chinois, des souvenirs kitsch aux bouquets de fleurs fraîches, vous trouverez tout au marché Albert Cuyp. Les odeurs de hareng se mèlent à celles des gaufres, de jolis oiseaux viennent grignoter les miettes tombées par terre, les touristes se mèlent aux locaux… Un joyeux marché où vous pourrez aussi vous arrêter prendre un café ou goûter des (space) brownies (nous déclinons toute responsabilité quant aux suites de cette expérience).

Mon coup de coeur sur le marché : les stroopwafels de Rudi. Les stroopwafels, ce sont des petites gaufres sèches garnies avec un sirop de sucre. Et les meilleures sont sans aucun doute celles de Rudi: goûtez-en une chaude sur le marché ou achetez un paquet à rapporter à la maison, vous ne le regretterez pas. Pour trouver Rudi, cherchez le petit camion aux couleurs bleu, blanc, rouge (qui sont aussi les couleurs des Pays-Bas) aux alentours du n°182 de la rue.

Marché Albert Cuyp, Albert Cuypstraat, Amsterdam. Rudi’s stroopwafels: https://originalstroopwafels.com/

A noter, un autre marché intéressant pour faire de vraies courses, peut-être un peu moins touristique: le Noordermarkt, le samedi matin dans le quartier du Jordaan.

Retomber en enfance en mangeant des crêpes dans un manège

De Carrousel Pannenkoeken à Amsterdam.
De Carrousel Pannenkoeken à Amsterdam (c)AC

Restons le bec dans le sucre. Les gaufres se déclinent sous toutes leurs formes au Carrousel, un café improbable construit comme un ancien manège. C’est l’endroit idéal pour faire une pause goûter par un jour de pluie et pour découvrir les poffertjes, ces petites crêpes typiquement hollandaises. Présentées sous forme de petits ronds de pâte, comme des mini-beignets, elles sont servies avec du sucre glace en abondance mais aussi de la chantilly, et tout ce qu’on peut imaginer autour: chocolat, coulis de fruits, fruits frais, caramel,… Les déclinaisons sont infinies et c’est délicieux. Pour une expérience typiquement hollandaise, essayez-les accompagnées d’advocaat, qui n’est pas du tout un avocat mais une liqueur à base de jaune d’oeuf, sucre et alcool.

De Carrousel Pannenkoeken, H.M. van Randwijkplantsoen 1, Amsterdam. https://www.decarrouselpannenkoeken.nl

Ronronner au Kattencafe Kopjes

Kattencafe Kopjes à Amsterdam.
Kattencafe Kopjes à Amsterdam (c)AC

Plutôt que les bars à chichon et à chicha, choisissez le bar à chats. Le Kattencafe Kopjes est un concentré de ronrons: des cafés, thés, petits-déjeuners et gâteaux concoctés avec amour, et une petite bande de chats mignons qui se baladent autour de vous. Ou plutôt chez qui vous venez prendre un café. Autour de Lennie, la jeune femme qui a créé ce premier bar à chats de Hollande, vivent sept chats que vous pourrez caresser ou avec qui vous pourrez jouer. Ils ont tous été recueillis dans des refuges de la région d’Amsterdam et vivent maintenant une douce vie au milieu des clients du café qui les chouchoutent à longueur de journée. Une cotisation de 4 euros est demandée pour participer aux frais pour les minous. Une bien petite contribution pour une vraie séance de ronronthérapie.

A noter: si vous êtes totalement cat-addict, ne manquez pas le musée des chats, Het KattenKabinet, un musée d’art privé qui regroupe des oeuvres diverses représentant des chats et une belle exposition de photos d’artistes avec leur minou préféré. Vous y croiserez aussi quelques spécimens grandeur nature et la recette secrète des croquettes « à la Choupette », la célèbre chatte de Karl Lagerfeld…

Kattencafe Kopjes, Marco Polostraat 211, Amsterdam. http://www.kattencafekopjes.nl/ . Réservations via le site web fortement recommandées.

Het KattenKabinet, Herengracht 497, Amsterdam. https://www.kattenkabinet.nl/

S’instruire et bien manger dans les musées

Amsterdam est un paradis pour les amateurs de musée. Il y a en a pour tous les goûts, du musée Nemo des sciences aux grands classiques de la peinture au Rijskmuseum, du très moderne musée de la ville d’Amsterdam aux vieux galions du musée maritime, des collections anthropologiques du Tropenmuseum aux expositions sur le cinéma de l’Eye film museum. Arrêtons-nous sur ces deux derniers qui, non contents de présenter des expositions temporaires passionnantes (« Healing power » ou l’histoire des guérisseurs et shamanes au Tropenmuseum, ou bien « All about theater about film » qui présente les adaptations théâtrales de films au Eye museum), offrent aussi des cafés où faire une délicieuse pause.

Au Tropenmuseum, De Tropen Cafe a puisé son inspiration dans les cuisines du monde entier: un lassi indien, une salade indonésienne, des nachos mexicains, des falafels libanais… Faites le tour du monde en un repas, avant d’entamer la visite de ce musée d’anthropologie absolument passionnant.

Quant à l’Eye, vous ne pourrez pas le rater: en prenant le bac (gratuit) qui relie la gare centrale aux quartiers nord d’Amsterdam, vous verrez forcément ce bâtiment blanc à l’architecture ultra moderne. A l’intérieur, un petit musée du cinéma, des projections de films tous les jours (en VO), et des expositions temporaires. Sans oublier, le café-restaurant où faire une très bonne pause lunch avec une vue imprenable sur l’IJ et surtout dans une architecture totalement inédite.

De Tropen Cafe, Mauritskade 64, Amsterdam. https://amsterdamdetropen.nl/

Eye film museum, IJ promenade 1, https://www.eyefilm.nl/en

S’échapper d’Amsterdam pour une ou deux journées…

Si vous avez envie de prendre l’air, quoique la ville d’Amsterdam soit assez verte et calme pour ne pas être étouffés par la vie urbaine, direction les alentours de la ville pour deux escapades.

Fish and chips à la Taverne de Visscher à Marken (c)AC
Fish and chips à la Taverne de Visscher à Marken (c)AC

La première vous mènera, simplement en prenant les bus réguliers au départ de la gare centrale, à Volendam et l’île de Marken (30 minutes de bus entre Amsterdam et Volendam). Prenez le bateau depuis le port de Volendam pour arriver à Marken et prenez tout votre temps pour visiter ce havre de paix où les pêcheurs vivent isolés du monde depuis des siècles. Un peu moins depuis que Marken est relié au reste du pays par une digue, mais vous ressentirez quand même un calme inédit au milieu des belles maisons en bois construites sur pilotis. Au menu, du poisson évidemment ! Le restaurant Taverne de Visscher propose une assiette de dégustation de poissons locaux et un très bon fish and chips, accompagné d’une bière locale bien évidemment.

Reconstitution d'une fromagerie à Zaanse Schans (c)AC
Reconstitution d’une fromagerie à Zaanse Schans (c)AC

La seconde escapade vous emmène à Zaandam, au nord-ouest d’Amsterdam, où vous pourrez aller visiter le Zaanse Schans, village traditionnel entouré de vieux moulins à vent. Très touristique, le village vaut quand même le coup d’oeil: vous pourrez entrer dans les maisons devenues des boutiques et découvrir la fabrication du fromage, des sabots, des gaufres,… Sur le trajet entre la gare de Volendam et Zaanse Schans, vous allez certainement sentir une drôle d’odeur dans l’air… Du chocolat ! Plusieurs usines de transformation du cacao sont installées à Zaandam, implantées ici parce que le cacao arrivait traditionnellement d’Amérique du Sud dans le port d’Amsterdam.

Taverne De Visscher, Havenbuurt 22, Marken. https://tavernevisscher.nl/

Zaanse Schans, Zaandam. https://www.dezaanseschans.nl/fr/jour-out-hollande-du-nord/