La Toscane, terre de vin et de beauté

La Toscane, cette belle méconnue. Oui, méconnue. Car derrière les chefs d’œuvre et les villes chargées d’histoire qui attirent la foule des touristes se cache une région verdoyante, où les vignobles côtoient la forêt, les champs de coquelicots et la mer. Pour découvrir la Toscane authentique à travers sa riche production de vins, suivez notre guide de voyage en Toscane !


La Toscane en une gorgée…

Bien sûr, il y a Florence, la belle, dont chaque coin de rue révèle un chef d’œuvre. Il y a Sienne, dont la terre a donné naissance à cette ville ocre surplombant les collines. Il y a les tours de Pise et de San Gimignano, l’albâtre sculpté de Volterra, les spectaculaires sources d’eau chaude de Saturnia. Mais la Toscane ne s’arrête pas à ses sites (parfois trop) touristiques. En coulisses, cette grande région italienne révèle des trésors plus confidentiels : villages perchés, criques rocheuses et longues plages de sable, vignobles accrochés aux collines.

Le vignoble de Toscane remonte à des temps immémoriaux. Les Etrusques, peuple qui occupait le territoire de l’actuelle Toscane entre le 8ème et le 3ème siècle av.JC, produisaient sans doute déjà du vin. Dès le Moyen-Age, la renommée et la puissance de Florence en font un lieu de commerce important pour les vins, qui vont désormais fièrement revendiquer leur origine : les vins du Chianti se parent fièrement de leur dénomination au XIVème siècle et gagnent dès lors en prestige.

Gallo nero Chianti Classico
Le coq noir, symbole du Chianti classico (AC).

La légende du « gallo nero », le coq noir

De nos jours, l’appellation « Chianti classico » distingue les vins produits dans la zone historique du Chianti de ceux produits ailleurs en Toscane. Pour les reconnaître, cherchez le coq noir sur la bouteille.

Ce symbole fait écho à une légende qui remonte au Moyen-Age. Les Républiques de Florence et de Sienne se disputaient alors le territoire du Chianti. Pour mettre fin au conflit, il fut décidé de mettre en compétition deux cavaliers : au chant du coq, l’un partirait de Florence en direction de Sienne, l’autre de Sienne en direction de Florence. Là où ils se rencontreraient serait fixée la limite entre les deux territoires. Mais les Florentins, malins, firent passer quelques jours d’enfer à leur coq (noir) : affamé, privé de sommeil, le coq chanta bien plus tôt que le lever du jour et le cavalier florentin partit bien en avance sur son concurrent siennois. Résultat, le territoire du Chianti revint quasi intégralement à la République de Florence !

Fiers de leur vin, les villages historiques du Chianti forment au XVIIIème siècle une « ligue » afin de se démarquer de la concurrence. C’est sans doute l’une des premières formes « d’appellation d’origine contrôlée » au monde. Aujourd’hui, on distingue le Chianti classico, produit dans la zone historique du Chianti, et le Chianti générique, produit partout ailleurs en Toscane. L’appellation Chianti classico impose l’utilisation, au minimum à 80 % dans les vins rouges, du cépage sangiovese. Emblématique de la Toscane, ce cépage dont le nom signifie « sang de Jupiter » donne des vins très tanniques aux arômes de fruits noirs (cerise, prune, mûre,…), avec une grande capacité de garde.

Si le Chianti est le plus connu des vins toscans, et peut-être même italiens, la Toscane a bien d’autres bouteilles dans son sac. Du côté de San Gimignano, la ville des tours, c’est le vin blanc qui tient le haut du pavé avec la Vernaccia : ce cépage produit des vins blancs réputés depuis le Moyen-Age. En 1993, ce fut le premier vin blanc italien à obtenir une DOCG (cf encadré ci-dessous). Frais, aux arômes d’agrumes et de fleurs, les Vernaccia se boivent généralement jeunes mais peuvent développer, en vieillissant, une minéralité et des arômes de fruits exotiques.

Village et vignoble de San Gimignano
Le village de San Gimignano surplombant les vignes (AC).
Village de Montepulciano
Vue depuis le village de Montepulciano (AC)

Plus au sud de la Toscane, le village de Montepulciano est incontournable pour les amateurs de vins rouges. On y produit le « Vino nobile », le vin noble, composé au minimum de 70 % de sangiovese et élevé deux ans dans des barriques ou des fûts de chêne. Les nombreuses caves anciennes dans le village témoignent de la longue histoire du Vino nobile, dont le nom remonte au XVIIIème siècle. Son appellation actuelle a été l’une des premières accordées en Italie en 1980.

Lire une étiquette italienne

La classification des vins en Italie est sensiblement équivalente au système français. En bas de la pyramide, on trouve les « Vini da tavola », les vins de table sans aucune labellisation. Viennent ensuite les vins en IGT (Indicazione geografica tipica), l’équivalent de l’IGP français, qui certifie la provenance (souvent régionale) d’un vin. Les vins classés DOC (denominazione di origine controllata), équivalents de l’AOC française, proviennent de petites zones clairement délimitées et doivent répondre à un cahier des charges qui impose notamment l’utilisation de certains cépages et une période de vieillissement. Enfin, au sommet de la pyramide, on trouve les DOCG (origine controllata e garantita) qui couronne des vins de grande qualité ayant été labellisés DOC pendant au moins 5 ans.

La mention « Classico » indique que le vin provient d’une zone historique de production, tandis que la mention « Riserva » atteste que le vin a fait l’objet d’un vieillissement prolongé, en barrique et/ou en bouteille, avant sa commercialisation.

Village de Montalcino
Le village de Montalcino (AC)

À une trentaine de kilomètres à l’ouest de Montepulciano, le village de Montalcino est lui aussi un très haut lieu du vin. Devenu célèbre dans les années 1970-80, notamment à la faveur d’investissements colossaux dans les vignobles et de la conquête du marché américain, le brunello de Montalcino a réussi à se faire une place parmi les très grands vins italiens et les prix s’en ressentent (les premiers prix se situent aux alentours de 40€ la bouteille). Mais il faut au moins une fois goûter ce vin, élaboré avec 100 % de sangiovese et élevé pendant au moins 5 ans en bois puis en bouteille : profond, élégant, presque suave, il ne laisse personne indifférent.

Vignoble de Bolgheri
Le vignoble de Bolgheri (AC)

Autre vignoble récent (et aux prix élevés), celui de Bolgheri, à deux pas de la Méditerranée, entre Livourne et Grosseto. Né dans les années 1940 de la passion d’un marquis pour les vins de Bordeaux, le vignoble ne connaît un réel essor que dans les années 1990 avec la création de nouveaux domaines qui transforment leurs vergers, nombreux dans la zone, en rangs de vignes. L’esprit bordelais perdure : on trouve à Bolgheri du cabernet sauvignon, du merlot, du petit-verdot, mais aussi du cabernet franc et de la syrah. Ces cépages d’origine française ont supplanté à Bolgheri le traditionnel sangiovese, donnant naissance à l’appellation « Super Toscans » désignant des vins issus d’assemblage de cépages étrangers.


Voyager dans le vin de Toscane

Découvrir le Chianti Classico et les Colli Senesi

Pénétrer dans l’empire du vin chez Antinori

Cave Antinori nel Chianti Classico
Antinori nel Chianti classico (AC)
Cave Antinori nel Chianti Classico
Cave Antinori nel Chianti classico (AC)

C’est un des noms à retenir dans le monde du vin italien : Antinori, grande famille florentine depuis des siècles, est aujourd’hui à la tête d’un véritable empire du vin composé de douze domaines en Toscane sur les appellations les plus prestigieuses, deux dans le nord de l’Italie et un dans les Pouilles. Le navire amiral se situe à une vingtaine de kilomètres au sud de Florence : la cave Antinori nel Chianti classico ouvre la route du Chianti avec une cave époustouflante. Totalement intégrée dans la colline (arriver si possible par la route d’en face, depuis le village de Pergolato, pour bien voir l’intégration paysagère), cette cave inaugurée en 2012 abrite plus de 2000 barriques dans une atmosphère maintenue naturellement entre 14 et 16°C grâce aux murs elliptiques en terra-cotta. Ce chef d’œuvre architectural compte également un escalier emblématique qui permet de gagner le toit-terrasse où les vignes entourent un restaurant.

Dégustation chez Antinori nel Chianti classico
Dégustation chez Antinori nel Chianti classico (AC)

L’organisation est millimétrée et pour faire une visite de la cave, il faut impérativement réserver bien à l’avance. Plusieurs formules de visites sont proposées (de 45 à 160€/pers.). La visite Bottaia permet, en deux heures et demi, de faire un tour complet de la cave, avec des explications aussi bien œnologiques qu’architecturales, et de déguster 4 vins, dont deux Chianti classico. Vous passerez par la collection privée d’œuvres d’art, l’auditorium, la cave, la Vinsantaria où est élaboré le Vino Santo, vin doux de Toscane, et les salles de dégustation avec vue sur les barriques. Un must, si l’on a un peu de budget.

Antinori nel Chianti classico, Via Cassia per Siena, 133, 50026 Bargino FI.

Réservation des visites (en italien ou anglais) en ligne : https://www.antinori.it/en/experiences/

Visiter la plus vieille cave du Chianti à Castelvecchi

Cave Castelvecchi in Chianti
Cave de Castelvecchi in Chianti (AC)

Il va falloir prendre une petite laine pour monter à Castelvecchi in Chianti : à environ 600 mètres d’altitude, la cave se trouve dans la zone la plus en altitude du Chianti classico, au nord du village de Radda in Chianti. A l’intérieur, les épais murs en pierre, vieux de mille ans, conservent une température optimale pour le vin, aux alentours de 18°C toute l’année. Cette cave, qui daterait de l’année 1043, est une des plus anciennes du Chianti et mérite le détour. On y découvre une salle de dégustation où des fûts agés de 300 ans sont éclairés aux chandelles. Dans cette salle sont organisées des « dégustations sensorielles » où l’odorat et le goût prennent le dessus sur la vision, sens ô combien trompeur…

L’exploration continue par la cave, où des barriques de chêne français côtoient cinq grands fûts en châtaignier, une rareté. Dans un recoin, une petite pièce très humide, où les barriques sont recouvertes de moisissures, vous donnera peut-être la chair de poule : il s’agit de l’ancienne geôle du château, attenant à la cave.

Dégustation de vin Castelvecchi in Chianti
Dégustation à Castelvecchi in Chianti (AC)

Plusieurs formules de dégustations sont proposées (de 20 à 48€/pers.). La visite « Antica essenza del Chianti classico » permet de déguster trois Chianti classico, dont un « Riserva » 100 % sangiovese particulièrement réussi. Vous pourrez ensuite prolonger la promenade dans le charmant village de Radda-in-Chianti, dont les ruelles sont ponctuées de bars à vins.

Cantina Castelvecchi in Chianti, Traversa del Chianti, 53017 Castelvecchi SI.

Réservation des dégustations en ligne : https://www.chianticastelvecchi.it/wine-tasting/

Admirer les collines de Sienne chez San Giorgio a Lapi

Direction le sud de la région du Chianti, à 6 kilomètres de la belle ville de Sienne, pour découvrir un domaine familial très attachant : San Giorgio a Lapi. Le nom du domaine vient du tableau représentant Saint Georges dans la petite église du XIIème siècle plantée au milieu du vignoble. L’histoire du domaine commence en 1977, lorsque le grand-père des vignerons actuels, originaire de la région de Trente dans le nord de l’Italie, rachète 70 hectares de terre dans ce territoire des « Colli Senesi », les collines de Sienne. Aujourd’hui, ses cinq petits-enfants continuent à produire du Chianti Classico mais aussi du Chianti Colli Senesi sur les 50 hectares de vigne répartis sur des sols de nature différente qui donnent à chaque appellation sa particularité.

Alberto, un des cinq vignerons, conduit tous les jours des visites du domaine (en italien et anglais), suivies d’une dégustation de vins. L’ambiance est familiale, simple, et le paysage sublime : la petite église surplombant le vignoble, les collines à perte de vue… Alberto vous guide dans la vigne, à la cave, et vous livre toutes les explications nécessaires pour apprécier ensuite, les sept (!) vins proposés à la dégustation : un blanc, un rosé, quatre rouges dont un Chianti Colli Senesi et un Chianti Classico, et enfin un vin doux. Toute les cuvées sont excellentes et accompagnées par une dégustation d’huile d’olive, charcuterie, fromage, focaccia et biscuits aux amandes. Un moment convivial, joyeux, à faire sans hésitation ! (40€/pers.)

San Giorgio a Lapi, Str. di Colle Pinzuto, 30, 53100 Siena SI.

Réservation des visites en ligne : https://www.sangiorgioalapi.it/book-online

Découvrir la Vernaccia di San Gimignano

Déjeuner entre les barriques chez Palagetto

Cave Palagettto San Gimignano
Les tables dressés dans la cave à Palagetto (AC)

À deux pas du célèbre village de San Gimignano, le domaine Palagetto accueille les visiteurs pour une expérience unique : un déjeuner-dégustation au milieu des tonneaux. Ce domaine de 55 hectares, créé en 1978, travaille totalement en agriculture biologique et produit pas moins de 26 cuvées différentes. L’actuelle vigneronne, Arianna, troisième génération de vignerons de la famille, a voulu marquer son passage en créant des vins atypiques, notamment des pétillants.

Déjeuner dégustation Palagettto San Gimignano
Déjeuner dégustation chez Palagetto (AC)

Pour le déjeuner, les tables sont dressées dans la cave. L’ambiance est feutrée, rafraîchissante en été, et le repas délicieux pour un prix très abordable (33€/pers.). Au menu : sélection de pecorino italien accompagné des très bons miels du domaine, pasta « cacio e pepe » (fromage et poivre) et en dessert les fameux cantucci, biscuits aux amandes, à tremper dans le Vino Santo. Quatre vins blancs sont proposés à la dégustation, dont deux Vernaccia de San Gimignano d’âge différent. Le domaine produit également une très bonne huile d’olive.

Plusieurs autres formules de dégustation sont proposées (de 20 à 42€), avec ou sans déjeuner. La formule Arnilù, décrite ci-dessus, permet de déguster la Vernaccia de San Gimignano, cépage blanc typique des collines environnant le village des tours.

Azienda agricola Palagetto, Via Racciano, 10, 53037 San Gimignano SI.

Réservation des dégustations en ligne : https://www.palagetto.it/degustazioni-vino-olio-sangimignano/

Découvrir le Vino nobile de Montepulciano

Vivre une expérience écolo chez Salcheto

Cave Salcheto Montepulciano
La cave de Salcheto et sa couverture végétale (AC)

Au pied du village médiéval de Montepulciano, la cave Salcheto relève le défi de concilier la tradition du Vino nobile et l’innovation écologique. Créée en 1984, cette exploitation familiale a pris un virage vert en 2011 avec l’inauguration de sa nouvelle cave éco-conçue. Dès votre arrivée, vous verrez de drôles d’ovnis posés sur la terrasse : il s’agit de collecteurs de lumière naturelle qui permettent d’éclairer toute la cave sans avoir recours à l’électricité. La couche de sable sous le dallage de la terrasse permet d’isoler la cave de la chaleur, tout comme la couverture végétale qui régule naturellement la température. En cas de forte chaleur, un système de ventilation naturelle, via des sondes situées à 10m de profondeur dans la terre, permettent de faire entrer de l’air frais dans la cave. Un récupérateur d’eau de pluie permet d’alimenter la cave pour le nettoyage notamment.

Côté vigne, évidemment, on fait aussi dans le naturel. Les vendanges sont entièrement faites à la main sur les 50 hectares et le vin n’est transporté d’une cuve à l’autre que par la force de la gravité.

Les vins de Salcheto méritent d’être découverts. Leurs cuvées Obvius sont des vins naturels, sans sulfites, non filtrés et élaborés uniquement avec les levures présentes sur le raisin. L’absence de sulfites étant un obstacle au vieillissement des vins, ces bouteilles sont fermées par un bouchon à vis qui vous invite à les consommer jeunes. Leur nobile de Montepulciano, élevé deux ans en bois et en bouteille, exprime toutes les nuances du sangiovese, appelé ici le « prugnolo gentile » : des arômes de fruits noirs (cassis, mûre), mais aussi un côté fumé, presque animal.

Dégustation chez Salcheto (AC)

Des visites sont organisées tous les jours, suivies d’une dégustation de trois vins (20€/pers.) Pour faire durer le plaisir, on vous recommande de tester le restaurant Indigeno, attenant à l’accueil de la cave : une expérience culinaire nature avec des plantes sauvages et des légumes du potager, un pain fait maison avec des blés anciens cultivés à moins de 30kms, et une créativité poétique dans les salades « émotionnelles » qui vous ouvre à un monde de saveurs et de textures étonnantes.

Salcheto, Via Villa Bianca, 15, 53045 Montepulciano SI.

Pour réserver une visite et dégustation, envoyez un e-mail à : enoteca@salcheto.it

Passer un moment suspendu à Canneto

Dégustation Canneto Montepulciano
Dégustation chez Canneto à Montepulciano (AC)

De l’autre côté du village de Montepulciano, sur le versant nord-ouest donnant vers le Val d’Orcia, la cave Canneto vous propose de déguster ses vins dans un cadre magnifique : tonneaux et tables sont installés face au vignoble de 30 hectares et aux collines verdoyantes (surtout au printemps !). Créée en 1987, cette cave est aujourd’hui dirigée par une dizaine d’associés, dont une majorité de Suisses, qui ont voulu marier la tradition du Vino nobile avec des vins plus originaux comme des blancs à base de riesling et sauvignon.

La dégustation vous permet de parcourir toute la gamme des vins rouges de Montepulciano : le rosso (ici composé à 80 % de sangiovese et 20 % de merlot), qui ne passe que 6 mois en cuve inox et 3 mois en bouteille ; le Vino nobile, élevé 12 mois en barrique et 6 mois en bouteille; et le nobile riserva, qui arrive sur votre table après deux ans en barrique et 6 mois en bouteille. Tous les vins sont biologiques.

Le domaine propose plusieurs formules de visites et dégustation (de 15 à 40€/pers.), sans réservation nécessaire, de 10h à 18h du lundi au samedi du 15 mars au 15 novembre. (9h-17h du lundi au vendredi en hiver).

Azienda agricola Canneto, Via dei Canneti, 14, 53045 Montepulciano SI.

Le détail des visites est consultable sur leur site : https://www.cannetowinetasting.com/en/wine-tasting-montepulciano-tuscany

Découvrir le brunello de Montalcino

Boire entre femmes chez Patrizia Cencioni

Cave Patrizia Cencioni Montalcino

Les hommes sont évidemment les bienvenus, mais cette cave de Montalcino, située juste au pied du village médiéval, est l’oeuvre d’une femme, Patrizia Cencioni, aujourd’hui épaulée par ses filles. Sept femmes et un homme, « pour le quota et la mécanique », mènent tous les travaux du domaine, de la taille de la vigne à l’accueil des visiteurs. Créé en 1989, ce domaine étale ses vignes de sangiovese et cabernet sauvignon sur 10 hectares, à environ 300 mètres d’altitude. Les vendanges sont manuelles, et les vins sont ensuite élevés dans des contenants en bois de différentes tailles : fûts, tonneaux, barriques… Pour le brunello par exemple, après trois ans et demi passés dans des contenants différents, les vins sont assemblés pour donner naissance à des bouteilles uniques, différentes d’année en année. On comprend pourquoi Patrizia pense qu’il est « plus facile de changer de mari que de changer d’œnologue » !

Cave Patrizia Cencioni Montalcino
Arianna et ses collègues vous accueillent pour les visites (AC)

Le domaine propose tous les jours des visites (en italien ou anglais) suivies d’une dégustation, orchestrées par l’efficace Arianna. De la vigne à la cave, elle vous explique tout sur le domaine et la production des vins. Puis, la dégustation vous permet de vous familiariser avec les vins de Montalcino : un rosso, élevé en fûts neufs de chêne de Slavonie (une région de Croatie), un brunello aromatique, profond, mais qui reste souple en bouche, un Vieilles vignes produit pour fêter les 30 ans du domaine, et un brunello Riserva qui présente un corps, une complexité et des arômes tertiaires (sous-bois, cuir,…) impressionnants. Le domaine produit également un « Super toscan » composé de 60 % de sangiovese et 40 % de cabernet sauvignon, un rosé très aromatique et une huile d’olive délicieuse. L’accueil est amical, professionnel, et personnalisé. Un domaine à ne pas manquer.

Azienda agricola Patrizia Cencioni, Podere Capanna, 102, 53024 Montalcino SI.

Pour réserver votre visite : https://patriziacencioni.com/degustazioni-patrizia-cencioni/

S’immerger dans la campagne chez Cordella

Cave Cordella Montalcino
La cave Cordella à Montalcino (AC)

Autre vignoble aujourd’hui dirigé par une femme, le domaine Cordella se situe à une dizaine de kilomètres à l’est du village. Isolée au milieu des vignes, la cave est en cours d’agrandissement mais vous serez accueillis dans la maison (qui propose aussi des chambres en agrotourisme) par Aldo, le mari de la vigneronne, pour une visite et une dégustation de leur délicieux brunello de Montalcino. Le domaine n’a planté que du sangiovese et ne produit que du rosso et du brunello, ainsi qu’un rosé et une grappa. Pour une dégustation loin de tout, entourés seulement par les cyprès et les vignes.

Cordella in Montalcino, Podere Meleto, 27,, 53024 Montalcino SI.

Réservations sur le site : http://www.cordellavini.it/

Découvrir le vignoble de Bolgheri

Marcher sur les terres du marquis à Terre del Marchesato

Domaine Terre del Marchesato Bolgheri
Domaine Terre del Marchesato à Bolgheri (AC)

Pour déguster du vin de Bolgheri, vous aurez l’embarras du choix : les caves se succèdent le long de la route et vous proposent toutes de déguster leur vin. Pour entrer réellement dans le cœur de ce vignoble récent, faites une visite chez Terre del Marchesato. Ce domaine agricole, créé en 1954 par Antonio Fuselli, est situé sur les terres du marquis (d’où son nom) qui avait, dès les années 1940, fait le pari de planter des cépages bordelais dans cette région proche de la mer où l’on pensait qu’il était impossible de faire du bon vin. Aujourd’hui, Terre del Marchesato compte parmi les plus belles caves de la région. Des 16 hectares de vigne, situées dans le « triangle d’or » de Bolgheri (constitué par les prestigieux domaines Sassicaia, Ornellaia et Guada al Tasso), naissent des vins puissants, originaux, reflétant tout le soleil de la région.

Dégustation Terre del Marchesato Bolgheri
Dégustation Terre del Marchesato (AC)

Plusieurs formules de visite du domaine (en italien ou anglais) et dégustation sont proposées (de 20 à 48€/pers.). Pour apprécier les cépages dans leur expression la plus pure, la dégustation Premium vous propose de déguster un 100 % cabernet sauvignon, qui devrait plaire aux amateurs de Bordeaux, un 100 % Cabernet franc plus sauvage, un 100 % Merlot et un étonnant 100 % Petit-verdot, cépage un peu délaissé qui pourrait regagner en notoriété avec le réchauffement climatique grâce à sa maturation tardive (attention au porte-monnaie, la bouteille est à 90€). Ne passez pas à côté du Marchesale, en DOC Bolgheri, composé à 50 % de Syrah, 30 % de Cabernet sauvignon, 15 % Merlot et 15 % Petit-verdot. Un « Super toscan » typique de Bolgheri, qui allie la chaleur de la Syrah au style bordelais.

Terre del Marchesato, Via Località Sant’Uberto, 164, 57022 Bolgheri LI.

Réservation des visites en ligne : https://www.terredelmarchesato.com/accoglienza/degustazioni/

Faire un saut à la cave Chiappini

Domaine Chiappini Bolgheri
Domaine Chiappini à Bolgheri (AC)

Accueil plus simple et prix moins élevés à la cave Chiappini, qui vous propose de déguster ses vins biologiques en mono-cépage (petit-verdot, cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot) mais surtout ses trois cuvées de Bolgheri DOC : deux rosso, l’un à majorité de sangiovese, l’autre à majorité de cabernet sauvignon, et un Bolgheri Superiore représentatif des « Super toscans ».

Azienda agricola Chiappini, Località Felciaino 189, C, 57022 Bolgheri LI.

Pour réserver une visite : https://visit.giovannichiappini.it/


Mes coups de coeur en Toscane

Goûter la vraie Florence

Duomo de Florence
Le Duomo de Florence (AC)

Incontournable, la ville des Médicis mérite bien d’y passer 3 ou 4 jours. Pour une visite guidée de la ville qui vous permettra d’en connaître l’histoire, l’architecture et les personnages illustres, contactez Duccio, guide certifié et sympathique, qui vous guidera (dans un français parfait) à travers les rues de la ville, de la Piazza della Repubblica au Ponte-Vecchio.

Pour une matinée gourmande, les chefs de Cuoco a domicilio vous proposent une visite guidée du marché Sant’Ambrogio. Attention, venez avec un bon appétit : vous allez déguster, au fil des stands et des explications culinaires données par Massimiliano, de la charcuterie, du fromage, les spécialités florentines comme la ribollita, le peposo ou les tripes, des fruits, des biscuits et du vin ! C’est passionnant, délicieux et c’est surtout un très bon moment de partage avec les chefs, passionnés par la gastronomie de leur ville.

Le marché le plus fréquenté par les touristes, San Lorenzo, est moins typique. Quelques restaurants aux alentours méritent néanmoins le détour : La Cipolla rossa, la grande trattoria Zazà et la petite trattoria typique chez Mario.

Pour une escapade dans les vignes, et une découverte du Chianti Colli Fiorentini (collines de Florence), Roberto Serio vous accueille pour une journée de plaisir au coeur du Chianti. Après une visite à la coopérative, direction la cave personnelle de Roberto où un déjeuner pantagruélique vous attend autour d’une dégustation conviviale des vins.

Se régaler à Sienne

Piazza del Campo Sienne Italie
Piazza del Campo à Sienne (AC)

Autre ville phare de Toscane, Sienne vous régalera par sa cuisine traditionnelle et les vins des Colli Senesi environnantes. Ne passez pas à côté des pici, ces spaghetti épais typiques de Toscane, que vous pourrez déguster dans la petite osteria Al Palchetto, cachée dans une ruelle derrière la Piazza del Campo. Incontournables également, les ricciarelli, ces biscuits à l’amande typiques de Sienne, moelleux et recouverts de sucre glace. Attention, on peut vite y devenir accro.

Plonger dans le vin de Montepulciano à l’Enoliteca

Dans l’ancienne forteresse de Montepulciano, une « Enoliteca » a ouvert ses portes : ce bar à vins propose une large sélection de vins de Montepulciano à déguster au verre en self-service. Le principe : vous insérez une carte dans les machines, sélectionnez le vin que vous voulez déguster (soit en format petit verre de dégustation, soit en format vrai verre à siroter) et à la fin, vous payez le nombre de verres que vous avez pris (de 2,5 à 5€ le verre dégustation). Le choix est très large et vous permet de comparer plusieurs domaines. Le lieu est également impressionnant, avec le sol vitré qui laisse voir les ruines étrusques retrouvées sur le site. Les amateurs de vin risquent d’y passer des heures… Dans le village de Montepulciano, vous pourrez aussi visiter des caves médiévales ou partir à la découverte des vignobles environnants. Un large choix de visites œnologiques est proposé par l’agence Valdichiana Living.

Enoliteca Vino nobile di Montepulciano, Via di S. Donato, 21, 53045 Montepulciano SI.

Ouvert tous les jours de 11h à 19h.

D’une enoteca à l’autre…

Dans les villages de Montepulciano, Montalcino ou Bolgheri, la plupart des restaurants portent le nom d’« enoteca » et vous proposent de déguster les vins de la région au verre. N’hésitez pas à prendre place dans une enoteca pour un apéritif ou même un repas entier. Autre option pour déguster du vin : dormir dans les « agriturismo », qui sont légion en Toscane. Le principe : le domaine viticole propose des chambres (souvent très confortables) et vous pouvez évidemment déguster les vins produits sur le domaine. Un coup de coeur particulier pour la Tenuta Sovestro, au pied de San Gimignano, où l’accueil est chaleureux et la vue sublime sur les tours de la ville. Un sentier (environ 20 min.) vous permet de gagner San Gimignano à pied, évitant ainsi les parkings souvent engorgés de la ville.

Tenuta Sovestro San Gimignano
Tenuta Sovestro (AC)

Des vignes entre ciel et mer au domaine Terra di Catoni

[SPONSORISé] Ce domaine atypique du Cap Corse propose des visites guidées du vignoble en 4×4. Accrochez-vous, ça grimpe !

domaine terra di catoni
(c)Terra di Catoni

[SPONSORISé] À Porticciolo, les vignes et les oliviers du domaine Terra di Catoni s’accrochent aux flancs abrupts de la montagne et vous réservent des panoramas à couper le souffle. Depuis une vingtaine d’années, Christian Mons-Catoni a redonné vie à l’oliveraie de 15 hectares, qui compte encore quelques beaux oliviers centenaires de la variété Capanacce typique du Cap Corse, et au vignoble de 6 hectares où les grands cépages corses (vermentinu, sciaccarellu) côtoient des ceps de sauvignon blanc et de viognier, beaucoup plus rares sur l’île.

vins domaine Terra di Catoni
(c) Terra di Catoni

De ces vignes, rigoureusement travaillées en bio, naissent des vins originaux, presque expérimentaux: des pétillants naturels rafraîchissants pour l’été, des assemblages surprenants entre vermentinu et viognier, des vendanges tardives au caractère affirmé…

Pour découvrir le domaine, embarquez dans le 4×4 avec Christian, le propriétaire des lieux, et laissez-vous subjuguer par ce vignoble qui ressemble à un petit bout de Toscane, la vue sur mer en plus. Sur 5 kms de piste, il vous guidera dans ce jardin extraordinaire où oliviers, vignes et cyprès contemplent la mer. Tout en haut du vignoble, la vue est véritablement époustouflante.

La visite se poursuit ensuite par la dégustation des vins au point de vente, qui propose également une sélection de produits artisanaux corses (fromage, confiture, miel, charcuterie,…) et les huiles d’olive du domaine. Une petite restauration est possible sur place.

Vous pourrez également faire vos emplettes à l’épicerie d’Erbalunga et vous régaler de plats italo-corses dans le restaurant attenant. Un autre restaurant Terra di Catoni vous attend à Macinaggio, au bout du Cap Corse. Plus d’excuses pour passer à côté de ce domaine atypique et dynamique !

Domaine Terra di Catoni, Porticciolo, sur la D80. Visite des vignes et de l’oliveraie tous les jours sur RDV, 15€/pers.: 04.95.35.05.71 – cantinadicatoni@gmail.com

Boutique-restaurant d’Erbalunga: 04.95.37.65.50

Boutique-restaurant de Macinaggio: 04.95.47.48.12

Dans la presse…

Emission Via Nova – France 3 Corse – 24/05/2022


Settimana – supplément de Corse Matin

Janvier 2022

Page les voyages du vin Settimana Corse Matin Alzipratu

Décembre 2021

Page les voyages du vin Settimana Corse Matin Devichi

Novembre 2021

Page les voyages du vin Settimana Corse Matin Castellu di Baricci

Ils parlent de nous…

Femina – supplément de Corse Matin du 11 octobre 2021

Article Les Voyages du vin Femina Corse Matin

Gestgjafinn (Islande) novembre-décembre 2021

Article Les Voyages du vin presse islandaise

Voyages de vignerons… en vidéo

Les vignerons nous livrent leurs idées de voyages en vidéo, près de chez eux, à travers une bouteille ou dans une région viticole française ou étrangère.

Voyages de vignerons avec Lina, domaine Pieretti – Luri (Corse)

Retrouvez Lina sur notre guide du Cap Corse.


Voyages de vignerons avec Marc’Andria, domaine Alzipratu – Calvi (Corse)

Marc’Andria, du domaine Alzipratu, nous emmène en voyage…

Retrouvez Marc’Andria sur notre guide de Calvi.


Voyages de vignerons avec Elisabeth, domaine Castellu di Baricci – Sartène (Corse)

Retrouvez Elisabeth sur notre guide du sud de la Corse


Voyages de vignerons avec Marie-Françoise, domaine Devichi – Patrimonio (Corse)

Retrouvez Marie-Françoise sur notre guide Corse: Cap sur le nord

Amsterdam au fil des canaux, des bières et des vins

Libre, étonnante, toujours en mouvement, la belle et verte Amsterdam révèle des surprises gastronomiques inattendues. Vous connaissez les vins hollandais ? Non ?! Alors, suivez votre guide de voyage à Amsterdam !

Voyager dans le vin à Amsterdam

Mes coups de coeur à Amsterdam


Oubliez les coffee shops, le Quartier rouge et les bulbes de tulipes, la belle Amsterdam a beaucoup plus à offrir que des attrape-touristes. Pour la découvrir, il faut s’éloigner du Dam, la place centrale où pigeons et touristes se retrouvent, et cheminer le long de ses canaux, emprunter les petites rues, s’aventurer dans les quartiers un peu excentrés.

Verte, calme, Amsterdam est aussi une cité portuaire riche d’une jeunesse ouverte sur le monde, pleine d’expatriés et d’immigrés. Un petit monde réuni par les opportunités économiques et la liberté, maître mot des Amstellodamois. Entreprenants, voyageurs et commerçants, les habitants d’Amsterdam ont su s’enrichir (dans tous les sens du terme !) de ces échanges, sans oublier d’en faire profiter leurs assiettes.

Le musée maritime d'Amsterdam Het Scheepvaartmuseum.
Le musée maritime Het Scheepvaartmuseum (c)AC- Guide de voyage à Amsterdam

Dans le port d’Amsterdam…

Amsterdam est avant tout un port et, même si aujourd’hui Rotterdam occupe la première place pour le trafic de marchandises, la ville a gardé un esprit d’ouverture et d’échanges.

Pendant le Siècle d’or néerlandais (17ème siècle), Amsterdam était le port d’attache de la Compagnie des indes orientales ( la première multinationale de l’histoire constituée par des actionnaires !) qui faisait commerce d’épices, de thé, de café, de textiles, de métaux…

Peu réputée pour sa gastronomie, hormis ses fromages, la Hollande mérite toutefois qu’on se penche sur ses marmites. Vous y trouverez, évidemment, du poisson, beaucoup de poisson, mais aussi des spécialités comme les « bitterballen », des croquettes de viande à tremper dans la moutarde que les Amstellodamois grignotent dans tous les bars à l’heure de la bière (c’est-à-dire à toute heure).

Autre incontournable d’une virée à Amsterdam: la tarte aux pommes, dont chaque grand-mère hollandaise possède une recette secrète. Copieuse et bien garnie en pommes, raisins secs et cannelle, elle réconforte en cas de mauvaise pluie (c’est-à-dire souvent). Tout comme les poffertjes ou les stroopwafels (cf Mes coups de coeur), qui nous ramènent joyeusement en enfance dans un bain de sucre.

Une bière artisanale hollandaise.
(c)AC – Guide de voyage à Amsterdam

Côté boissons, évidemment, on est au royaume de la bière. Une des bières les plus vendues au monde (cf encadré) est la hollandaise Heineken. À Amsterdam, vous pourrez aussi découvrir de nombreuses autres brasseries locales qui proposent des bières plus originales que la célébrissime « H ». (cf Mes coups de coeur)

Les bières les plus bues dans le monde

La bière la plus vendue dans le monde n’est ni néerlandaise, ni belge, ni allemande… Elle est chinoise ! La marque Snow, inconnue des Européens, a écoulé plus de 100 millions d’hectolitres en 2017. Elle est suivie sur le podium par l’américaine Budweiser (49,2 millions d’hectolitres) et par sa compatriote Tsingtao (49 millions d’hecto). La première bière européenne du classement mondial est la Heineken, en 6ème position, avec 34,3 millions d’hectolitres.

Source: Global data consumer

Petit à petit, le vin fait son apparition sur les tables des Hollandais. D’une part parce que les jeunes citadins s’y intéressent de plus en plus et d’autre part parce que le vignoble hollandais est en pleine croissance, sous l’effet du réchauffement climatique : alors que le pays ne comptait que 7 vignerons en 1997, on en dénombre aujourd’hui près de 180 qui produisent 1,2 million de bouteilles par an.

Sélection de vins hollandais.
Sélection de vins hollandais (c)AC – Guide de voyage à Amsterdam
Carte des régions des Pays-Bas.

Les vignobles, de petite taille (28 hectares maximum), se trouvent essentiellement au sud du pays, dans les régions du Brabant et de Limburg. Les cépages utilisés sont proches de ceux cultivés en Allemagne (Rivaner, Pinot noir,…) ou sont des cousins de cépages internationaux adaptés au climat local (Cabernet, Chardonnay,…). Voici nos adresses et notre guide de voyage pour découvrir ces vins étonnants et passer un long et délicieux week-end à Amsterdam !


Voyager dans le vin à Amsterdam

Découvrir le vignoble hollandais chez Bob

Vins hollandais dégustés chez Bob lors des dégustations du samedi.
Vins dégustés chez Bob (c)AC.- Guide de voyage à Amsterdam

Bob, ce n’est pas le surnom du caviste mais l’équivalent en néerlandais de l’AOP française (« Beschermde Oorsprongsbenaming » pour les néerlandophones). Ouvert à la fin de l’année 2020 dans le quartier « bobo » De Pijp, ce caviste attire l’oeil par sa devanture qui nous promet « uniquement des vins néerlandais ». Franchissez la porte et vous serez accueillis avec chaleur et passion par Roderick, qui anime également les dégustations de vins tous les samedis. Il se fera un plaisir de vous présenter les pépites sélectionnées par l’équipe de Bob: des vins du nord au sud de la Hollande, des rosés aux pétillants en passant par des blancs étonnants (on vous recommande le blanc de noir* du domaine Stokhem, élaboré avec un pinot noir) ou des rouges certes légers mais élaborés avec soin (goûtez l’étonnant rouge du domaine Dassemus qui travaille en biodynamie, une gageure vu le climat humide de la région du Brabant).

Tous les samedis de 18h à 20h environ, Bob organise des dégustations de vins néerlandais qui vous permettent de faire un tour guidé du vignoble des Pays-Bas. Autour d’une belle planche de fromages et charcuterie, vous pourrez déguster environ 8 vins et tout savoir sur le vignoble néerlandais. Nous y sommes allés début octobre et l’ambiance était très chaleureuse, les explications gentiment données en anglais pour nous, et les vins surprenants ! Courez-y !

Bob, Eerste Van Der Helststraat 41, Amsterdam. Réservation pour les dégustations sur le site web (42€/pers.): https://bobwijn.nl/

*Un « blanc de noir » est un vin blanc obtenu à partir de raisins noirs. C’est la peau du raisin qui donne sa couleur au vin, donc pour obtenir un vin blanc à partir de raisins noirs on presse directement les raisins afin de ne faire fermenter que le jus, contrairement à un vin rouge pour lequel on laisse les peaux en contact avec le jus pendant la macération. Une région viticole bien connue pour ses blancs de noir est évidemment la Champagne !

Elargir ses horizons chez Benelux Wine

Le caviste Benelux Wine Co à Amsterdam.
Le caviste Benelux Wine à Amsterdam (c)AC. – Guide de voyage à Amsterdam

Cap sur un autre quartier branché d’Amsterdam, le Jordaan. Dans les petites rues bordées de créateurs de mode et de restos tendance, arrêtez-vous chez Benelux Wine Co, un caviste nouvelle génération qui s’est spécialisé dans les vins du Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Ces trois pays nous réservent de sacrées surprises, notamment le Luxembourg et ses crémants, mais aussi la Belgique et son vignoble très prometteur.

Vin rosé du domaine Dassemus en biodynamie
Vin rosé du domaine Dassemus en biodynamie (c)AC – Guide de voyage à Amsterdam

Toutes les bouteilles sont assorties d’une petite note de dégustation et d’une présentation du vignoble et du vigneron. Si vous voulez en savoir plus, Malory se fera un plaisir de vous conseiller. Tous les jeudis, des dégustations à thème sont organisées (introduction aux vins du Benelux, soirée quizz, fête du crémant,…). Attention, pensez à réserver bien en avance, c’est très vite complet ! La boutique propose également des cidres, des bières, des fromages et des sucreries locales… Un lieu lumineux, créé avec intelligence et sensibilité pour les vrais amoureux du vin. De tous les vins.

Benelux Wine Co, 2e Anjeliersdwarsstraat 15H, Amsterdam. Réservation pour les dégustations sur le site web (35 à 40€/pers.): https://beneluxwine.com/

Visiter une cave urbaine chez Chateau Amsterdam

Cave urbaine Chateau Amsterdam
Cave urbaine Chateau Amsterdam (c)AC – Guide de voyage à Amsterdam

Dans les très branchés quartiers nord d’Amsterdam, où l’on se rend en bateau depuis la gare centrale, se cache un Chateau. Pas de tours ni de pont-levis, mais une cave de vinification où arrivent des raisins de toute l’Europe: Pinot noir d’Allemagne, Grenache d’Espagne, Syrah et Cabernet sauvignon de France… Ces raisins sont ensuite assemblés pour donner naissance à des vins Made in Amsterdam. Dans cette cave urbaine, vous pourrez donc voir les cuves en inox où se font les fermentations, mais aussi les tonneaux de chêne (français) où sont élevés les vins.

Cave urbaine Chateau Amsterdam
Les dégustations ont lieu du jeudi au dimanche. (c)AC – Guide de voyage à Amsterdam

Née en 2017 de la passion d’un père et de son fils pour le vin, la cave urbaine Chateau Amsterdam (la seule cave urbaine des Pays-Bas) vaut le détour: 20 cépages différents s’y cotoient, parfois vinifiés en monocépage, parfois assemblés. Du très aromatique Chardonnay nommé « Fat lady sings » au plus évolué Pinot noir baptisé « Fantastic mister fox », il y en a pour tous les goûts. Notre coup de coeur: l’assemblage de Pinot noir d’Allemagne et de Montepulciano italien joliment intitulé « Tango by night ». Et bien sûr, le clin d’oeil à la France avec la très assumée cuvée Piquette, une boisson rosée effervescente à 5° obtenue en mélangeant les moûts avec de l’eau et du sucre pour obtenir une seconde fermentation. Vive la Piquette d’Amsterdam !

Chateau Amsterdam, Gedempt Hamerkanaal, 139, Amsterdam. Pour réserver une visite et une dégustation (7 vins, 1h30, 25€, du jeudi au dimanche), rdv sur le site web: https://chateau.amsterdam/

Passer une soirée délicieuse chez Shiraz, Jardin des vins

Apéritif chez Shiraz, jardin des vins, à Amsterdam..
Apéritif chez Shiraz, Jardin des vins (c)AC

C’est un endroit magique, au bord d’un canal et à deux pas du célèbre Rijskmuseum, où vous pourrez rester le temps d’un apéritif, d’un dîner ou même d’une longue soirée. La carte de « Shiraz, jardin des vins » (en français dans le texte) va vous donner envie de vous attarder: une sélection pointue de vins français, allemands, espagnols, italiens, mais aussi de Californie, d’Argentine ou d’Afrique du sud… à des prix très corrects (de 5 à 7€ le verre).

Carte des vins chez Shiraz, Jardin des vins, à Amsterdam.
Carte des vins chez Shiraz, Jardin des vins (c)AC

La carte a été conçue intelligement avec des repères de couleur pour vous donner une idée du caractère de chaque vin (frais, minéral, fruité, épicé, etc). Si cela ne vous suffit pas, les serveurs sont de très bon conseil et sont capables de vous aiguiller pour trouver un vin qui corresponde à vos goûts ou à ce que vous choisirez de grignoter. Et là, je ne peux que vous inciter à être gourmands: toute la carte fait saliver et tout est délicieux. Un petit conseil: essayez les croquettes au canard et à la truffe avec leur mayonnaise au parmesan… A tomber par terre (attention si vous êtes sur la péniche-terrasse de ne pas tomber dans l’eau !).

Shiraz, jardin des vins, Lijnbaansgracht 267-HS, Amsterdam. https://shirazamsterdam.nl/

Renouer avec ses racines chez Glou Glou

Bar à vins Glou Glou à Amsterdam
Bar à vins Glou Glou à Amsterdam (c)AC

Un peu de mal du pays ? Allez vite chez Glou Glou, un bar à vins francophile où les vins nature sont à l’honneur. La carte des vins change régulièrement mais on y retrouve une majorité de vins français et italiens, au verre ou à la bouteille, que l’on peut accompagner, entre autres, de planches de fromage et de charcuterie. Entrer chez Glouglou, c’est la promesse de passer un bon moment dans un bar qui rappellera des souvenirs aux Parisiens, entre discussions animées et bouteilles de derrière les fagots. Si vous aimez découvrir des vins originaux, non filtrés, bio, sans sulfites, vous allez adorer passer vos soirées dans ce petit bout de Paris au coeur du quartier branché De Pijp.

Glou Glou, Tweede Van Der Helststraat 3, Amsterdam. https://glouglou.nl/


Mes coups de coeur à Amsterdam

Plonger dans la bière à la Brouwerij’t IJ

Ne vous laissez pas impressionner par l’imprononçabilité du nom*, cette brasserie de bière est un must à visiter lors d’un séjour à Amsterdam. La célèbre autruche sur les verres et les bocks, c’est eux! Cette brasserie créée en 1985 a emmenagé dans d’anciens bains publics surmontés, coup de chance, d’un ancien moulin à vent qui est devenu un symbole de la brasserie et un lieu de rendez-vous pour les Amstellodamois. Sur place, une dégustation de cinq bières est proposée (environ 10€) afin de découvrir ces bières inspirées par les voisins belges. De la très fraîche Blondie à la plus costaude Zatte (une triple à 8°) pour terminer par la très particulière Columbus à 9°, le voyage dans la bière, sur la terrasse au pied du moulin quand le temps le permet, vous fera découvrir toutes les subtilités de cette boisson. Possibilité de grignoter sur place. Des visites guidées de la brasserie sont également organisées les vendredi, samedi et dimanche à 15h30 en anglais (20 minutes, 7€/pers.).

Brouwerij’t IJ, Funenkade 7, Amsterdam. https://www.brouwerijhetij.nl/

*IJ – prononcer Ye – est le nom de l’étendue d’eau autour de laquelle est contruite Amsterdam, entre le canal de la mer du Nord et la petite mer intérieure IJ meer

S’amuser à la Heineken Experience

Heineken Experience à Amsterdam
Heineken Experience à Amsterdam (c)AC

Changement total d’ambiance, même si on reste dans l’univers de la bière. La Heineken Experience est un peu le Disneyland de la mousse, mais il vaut quand même le voyage, ne serait-ce que pour admirer les anciennes cuves où était élaborée la bière. Le parcours dans la première brasserie de la marque, créée il y a 150 ans, commence par la découverte de l’histoire de Heineken, avant de vous plonger dans le processus d’élaboration de la bière et de visiter les anciennes cuves. Ensuite, place au divertissement (et au marketing) avec un grand D: personnalisez votre bouteille de Heineken, mettez-vous à la place d’une bouteille sur la chaîne d’embouteillage grâce à un sol vibrant, faites une session night-club de 2 minutes, prenez des photos rigolotes et enfin dégustez une bière fraîche dans le bar en sous-sol. Chaque entrée donne droit à deux bières par personne en fin de visite. Une bière est également offerte en cours de route. Have fun. Entrée (boissons incluses): 20€.

Heineken Experience, Stadhouderskade 78, Amsterdam. https://www.heinekenexperience.com/

Découvrir le genièvre à la House of Bols

Cocktail au bar de House of Bols à Amsterdam
Le bar de House of Bols (c)AC

Le genièvre, c’est l’ancêtre du gin et devinez qui l’a inventé? Un Hollandais! Lucas Bols, au 16ème siècle, a créé cette liqueur qui s’est développée au fil des explorations maritimes des hollandais avec l’ajout d’épices et de fruits exotiques. Aujourd’hui utilisées dans tous les bars à cocktails du monde, les liqueurs Bols se déclinent en des centaines de goûts que vous pourrez découvrir à la House of Bols. Très interactive et fort bien conçue, la visite (16€/pers.) vous présente l’histoire de la marque, puis vous permet de sentir les différents arômes, de découvrir les ingrédients bruts, de comprendre les différents processus d’élaboration des liqueurs (macération, percolation, etc) avant de déguster un cocktail de votre choix. Choisissez-le parmi les recettes proposées ou laissez l’un des talentueux barmen vous surprendre. Des ateliers pour apprendre à créer un cocktail sont également proposés.

House of Bols, Paulus Potterstraat 14, Amsterdam. https://bols.com/cocktail-experience/house-of-bols

Manger des gaufres au marché Albert Cuyp

C’est une institution qui se tient tous les jours (sauf le dimanche) dans la grande rue Albert Cuyp, au coeur du quartier De Pijp. Le marché Albert Cuyp est un grand rendez-vous pour les gourmands, les curieux, les chineurs,… Du poisson frais à la lingerie sexy, des pitas à manger sur le pouce aux raviolis chinois, des souvenirs kitsch aux bouquets de fleurs fraîches, vous trouverez tout au marché Albert Cuyp. Les odeurs de hareng se mèlent à celles des gaufres, de jolis oiseaux viennent grignoter les miettes tombées par terre, les touristes se mèlent aux locaux… Un joyeux marché où vous pourrez aussi vous arrêter prendre un café ou goûter des (space) brownies (nous déclinons toute responsabilité quant aux suites de cette expérience).

Mon coup de coeur sur le marché : les stroopwafels de Rudi. Les stroopwafels, ce sont des petites gaufres sèches garnies avec un sirop de sucre. Et les meilleures sont sans aucun doute celles de Rudi: goûtez-en une chaude sur le marché ou achetez un paquet à rapporter à la maison, vous ne le regretterez pas. Pour trouver Rudi, cherchez le petit camion aux couleurs bleu, blanc, rouge (qui sont aussi les couleurs des Pays-Bas) aux alentours du n°182 de la rue.

Marché Albert Cuyp, Albert Cuypstraat, Amsterdam. Rudi’s stroopwafels: https://originalstroopwafels.com/

A noter, un autre marché intéressant pour faire de vraies courses, peut-être un peu moins touristique: le Noordermarkt, le samedi matin dans le quartier du Jordaan.

Retomber en enfance en mangeant des crêpes dans un manège

De Carrousel Pannenkoeken à Amsterdam.
De Carrousel Pannenkoeken à Amsterdam (c)AC

Restons le bec dans le sucre. Les gaufres se déclinent sous toutes leurs formes au Carrousel, un café improbable construit comme un ancien manège. C’est l’endroit idéal pour faire une pause goûter par un jour de pluie et pour découvrir les poffertjes, ces petites crêpes typiquement hollandaises. Présentées sous forme de petits ronds de pâte, comme des mini-beignets, elles sont servies avec du sucre glace en abondance mais aussi de la chantilly, et tout ce qu’on peut imaginer autour: chocolat, coulis de fruits, fruits frais, caramel,… Les déclinaisons sont infinies et c’est délicieux. Pour une expérience typiquement hollandaise, essayez-les accompagnées d’advocaat, qui n’est pas du tout un avocat mais une liqueur à base de jaune d’oeuf, sucre et alcool.

De Carrousel Pannenkoeken, H.M. van Randwijkplantsoen 1, Amsterdam. https://www.decarrouselpannenkoeken.nl

Vivre la Dolce vita au Tiramisù café

C’est un petit coin d’Italie qui vous attend dans la très chic Beethovenstraat. L’hiver dernier, deux frères milanais ont ouvert cette pâtisserie-salon de thé où tout est fait artisanalement avec le plus grand soin. Leur spécialité: le tiramisù évidemment ! Classique mais aussi aux noisettes du Piémont (un délice !), le plus célèbre dessert italien se réinvente et s’accompagne d’un vrai bon espresso comme là-bas ! Ne pasez pas à côté des cannoli faits à la demande pour en conserver la fraîcheur, de la panna cotta, des croissants salés et focaccia, et de tous les délices proposés. Mamma mia, buonissimo !

Tiramisù café, Beethovenstraat 38, Amsterdam.

Ronronner au Kattencafe Kopjes

Kattencafe Kopjes à Amsterdam.
Kattencafe Kopjes à Amsterdam (c)AC

Plutôt que les bars à chichon et à chicha, choisissez le bar à chats. Le Kattencafe Kopjes est un concentré de ronrons: des cafés, thés, petits-déjeuners et gâteaux concoctés avec amour, et une petite bande de chats mignons qui se baladent autour de vous. Ou plutôt chez qui vous venez prendre un café. Autour de Lennie, la jeune femme qui a créé ce premier bar à chats de Hollande, vivent sept chats que vous pourrez caresser ou avec qui vous pourrez jouer. Ils ont tous été recueillis dans des refuges de la région d’Amsterdam et vivent maintenant une douce vie au milieu des clients du café qui les chouchoutent à longueur de journée. Une cotisation de 4 euros est demandée pour participer aux frais pour les minous. Une bien petite contribution pour une vraie séance de ronronthérapie.

A noter: si vous êtes totalement cat-addict, ne manquez pas le musée des chats, Het KattenKabinet, un musée d’art privé qui regroupe des oeuvres diverses représentant des chats et une belle exposition de photos d’artistes avec leur minou préféré. Vous y croiserez aussi quelques spécimens grandeur nature et la recette secrète des croquettes « à la Choupette », la célèbre chatte de Karl Lagerfeld…

Kattencafe Kopjes, Marco Polostraat 211, Amsterdam. http://www.kattencafekopjes.nl/ . Réservations via le site web fortement recommandées.

Het KattenKabinet, Herengracht 497, Amsterdam. https://www.kattenkabinet.nl/

S’instruire et bien manger dans les musées

Amsterdam est un paradis pour les amateurs de musée. Il y a en a pour tous les goûts, du musée Nemo des sciences aux grands classiques de la peinture au Rijskmuseum, du très moderne musée de la ville d’Amsterdam aux vieux galions du musée maritime, des collections anthropologiques du Tropenmuseum aux expositions sur le cinéma de l’Eye film museum. Arrêtons-nous sur ces deux derniers qui, non contents de présenter des expositions temporaires passionnantes (« Healing power » ou l’histoire des guérisseurs et shamanes au Tropenmuseum, ou bien « All about theater about film » qui présente les adaptations théâtrales de films au Eye museum), offrent aussi des cafés où faire une délicieuse pause.

Au Tropenmuseum, De Tropen Cafe a puisé son inspiration dans les cuisines du monde entier: un lassi indien, une salade indonésienne, des nachos mexicains, des falafels libanais… Faites le tour du monde en un repas, avant d’entamer la visite de ce musée d’anthropologie absolument passionnant.

Quant à l’Eye, vous ne pourrez pas le rater: en prenant le bac (gratuit) qui relie la gare centrale aux quartiers nord d’Amsterdam, vous verrez forcément ce bâtiment blanc à l’architecture ultra moderne. A l’intérieur, un petit musée du cinéma, des projections de films tous les jours (en VO), et des expositions temporaires. Sans oublier, le café-restaurant où faire une très bonne pause lunch avec une vue imprenable sur l’IJ et surtout dans une architecture totalement inédite.

De Tropen Cafe, Mauritskade 64, Amsterdam. https://amsterdamdetropen.nl/

Eye film museum, IJ promenade 1, https://www.eyefilm.nl/en

S’échapper d’Amsterdam pour une ou deux journées…

Si vous avez envie de prendre l’air, quoique la ville d’Amsterdam soit assez verte et calme pour ne pas être étouffés par la vie urbaine, direction les alentours de la ville pour deux escapades.

Fish and chips à la Taverne de Visscher à Marken (c)AC
Fish and chips à la Taverne de Visscher à Marken (c)AC

La première vous mènera, simplement en prenant les bus réguliers au départ de la gare centrale, à Volendam et l’île de Marken (30 minutes de bus entre Amsterdam et Volendam). Prenez le bateau depuis le port de Volendam pour arriver à Marken et prenez tout votre temps pour visiter ce havre de paix où les pêcheurs vivent isolés du monde depuis des siècles. Un peu moins depuis que Marken est relié au reste du pays par une digue, mais vous ressentirez quand même un calme inédit au milieu des belles maisons en bois construites sur pilotis. Au menu, du poisson évidemment ! Le restaurant Taverne de Visscher propose une assiette de dégustation de poissons locaux et un très bon fish and chips, accompagné d’une bière locale bien évidemment.

Reconstitution d'une fromagerie à Zaanse Schans (c)AC
Reconstitution d’une fromagerie à Zaanse Schans (c)AC

La seconde escapade vous emmène à Zaandam, au nord-ouest d’Amsterdam, où vous pourrez aller visiter le Zaanse Schans, village traditionnel entouré de vieux moulins à vent. Très touristique, le village vaut quand même le coup d’oeil: vous pourrez entrer dans les maisons devenues des boutiques et découvrir la fabrication du fromage, des sabots, des gaufres,… Sur le trajet entre la gare de Volendam et Zaanse Schans, vous allez certainement sentir une drôle d’odeur dans l’air… Du chocolat ! Plusieurs usines de transformation du cacao sont installées à Zaandam, implantées ici parce que le cacao arrivait traditionnellement d’Amérique du Sud dans le port d’Amsterdam.

Taverne De Visscher, Havenbuurt 22, Marken. https://tavernevisscher.nl/

Zaanse Schans, Zaandam. https://www.dezaanseschans.nl/fr/jour-out-hollande-du-nord/

L’agenda VDV du week-end (19 au 22 août)

Découvrez, région par région, les animations, visites, dégustations et spectacles du week-end dans les vignobles…

Vaucluse: Une soirée bio et végétarienne

Jeudis gourmands Cellier des princes

Bio et végétarien sont deux mots qui vont très bien ensemble et le Cellier des Princes à Courthézon, près d’Orange, vous propose de les marier lors d’une soirée dégustation ce jeudi 19 août. Au programme: 3 vins, issus de la cave coopérative du Cellier des Princes, accompagnés de 6 bouchées végétariennes concoctées par un traiteur. Côtes-du-Rhône et Châteauneuf-du-pape bio se marieront avec des verrines de ratatouille, des tartelettes courgette et chèvre ou des falafels… Le dessert sera accompagné d’un Beaumes-de-Venise, vin doux qui se marie à merveille avec le sucré. Une sommelière sera présente pour commenter les accords et donner les clés de la dégustation dans une ambiance décontractée.

Infos : jeudi 19 août à partir de 19h au Cellier des Princes, à Courthézon. Prix: 19€ par personne. Menu et réservations: https://boutique.cellierdesprinces.com/billeterie-oenotourisme/86-jeudis-gourmands.html

Gironde: Une soirée guinguette et concert

Guinguette Grand Verdus
(c)Château Grand Verdus

Au château Grand Verdus, à Sadirac, la soirée de vendredi s’annonce très festive : dans une ambiance guinguette, vous pourrez déguster des grillades au brasero et les vins de la propriétés, qui propose neuf cuvées différentes dont un vin rouge nature, sans sulfites, et un blanc façon « vin orange » vinifié comme un rouge ! Vous pourrez aussi découvrir des bières élaborées avec des jus de raisins du château. Les propriétaires et l’équipe du Grand-Verdus seront présents pour parler de leurs vins. Tout au long de la soirée, le groupe Scopitone mettra de l’ambiance et vous pourrez admirer la vue sur la propriété tout en vous régalant… Que demander de plus ?

Infos: vendredi 20 août au Château Grand-Verdus, à Sadirac. Prix: 20€/pers (entrée, grillade, dessert) et 10€/enfant. Réservations: 05.56.30.50.94 ou visites@legrandverdus.com. Pass sanitaire obligatoire.

Rhône: Deux nuits de fête à Juliénas

Nuits du vin Juliénas 2021

Si lorsqu’on vous dit « Beaujolais » vous ricanez en pensant au Beaujolais nouveau, il est temps de dépoussiérer vos idées et de découvrir les crus du Beaujolais. Parmi ceux-ci, le Juliénas vient à vous vendredi et samedi soir lors des Nuits du vin organisées au cellier de la vieille église du village de Juliénas. Au programme: dégustation des vins d’une vingtaine de vignerons du cru, restauration avec un food-truck, concerts… De quoi passer une belle soirée et découvrir ce terroir riche du nord de la région du Beaujolais.

Infos: vendredi 20 et samedi 21 août à partir de 17h. Feu d’artifice le vendredi soir à 23h. Entrée gratuite, verre de dégustation à 5€. Pass sanitaire obligatoire. Infos: https://www.destination-beaujolais.com/agenda-beaujolais/nuits-du-vin-4988583.html

L’agenda VDV du week-end (12 au 15 août)

Découvrez, région par région, les animations, visites, dégustations et spectacles du week-end dans les vignobles…

Tarn: Laissez-vous inspirer par le vin

Exposition Art of Wine au Domaine Gayrard, Gaillac
(c)Domaine Gayrard

Et si le vin pouvait donner naissance à des oeuvres artistiques ? C’est l’idée qu’a eu le domaine Gayrard, dans le vignoble de Gaillac. Les vignerons ont réuni une douzaine d’artistes locaux et les ont soumis à une dégustation à l’aveugle: sensations, souvenirs, les artistes sont repartis avec un nuage de mots et d’idées qui a donné naissance à une vingtaine d’oeuvres inspirées par les vins blancs et rouges du domaine.

Pour découvrir ces oeuvres, le domaine vous propose de vivre à votre tour l’expérience de la dégustation sensorielle: on ne vous demandera pas de décrire précisément les arômes du vin, mais simplement de laisser votre imagination travailler. A quoi ce vin me fait penser ? Quel est mon ressenti ? Où me transporte-t-il ? Ensuite, vous pourrez confronter votre expérience à celle des artistes en visitant l’exposition des oeuvres picturales (peinture, dessin, photo) dont deux ont été élues pour orner les étiquettes des bouteilles du domaine. Une expérience unique entre art et vin qui se termine ce week-end. A ne pas manquer donc !

Infos: Dégustation et visite prévues le jeudi 12 août à 11h, vendredi 13 août à 11h, samedi 14 août à 16h. Tarif: 5€/pers. Réservations via le formulaire: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6wKzE3XMolrSBNtjOfgo2FGYrjbcktW5K_q5mXZc6zSwGgw/viewform

Gironde: Vivez un beau soir d’été au Château d’Arricaud

Soirées d'été au Château d'Arricaud, Graves, Bordeaux
(c)Château d’Arricaud

Au coeur du vignoble de Graves, une belle soirée vous attend au château d’Arricaud. Dans cette propriété familiale à taille humaine, les vignerons vous accueillent pour une soirée en terrasse avec vue sur les côteaux de la Garonne, la forêt environnante, les châteaux de Sauternes et le coucher de soleil…

Pour combler vos papilles, vous pourrez déguster des planches de charcuterie et fromages fermiers locaux, en partenariat avec la fromagerie Maraÿn de Bartassac. Bien entendu, les planches sont accompagnées de deux verres de vin du domaine et les vignerons seront présents pour en parler avec vous ou vous suggérer des accords mets et vins. Une belle soirée à réserver de toute urgence !

Infos: Jeudi 12 août de 18h à 22h. Tarif: 15€ (planche + 2 verres de vin). Réservation au 06.08.25.49.50 ou chateaudarricaud@gmail.com / http://www.chateau-darricaud.fr/

Aveyron: Bon anniversaire aux vins de Marcillac !

Foire aux vins de Marcillac
(c)Office du tourisme Conques-Marcillac

C’est une édition particulièrement festive de la foire aux vins de Marcillac qui se prépare cette année: l’AOP Marcillac fête ses 30 ans et ses voisines, les AOP Estaing, Côtes de Millau et Entraygues le Fel, leurs 10 ans ! Cela valait donc bien une belle fête qui aura le vendredi 13 août sous les platanes de la place de Marcillac: dès 16h, 25 vignerons et coopératives de ces trois AOP et de l’IGP Aveyron vous attendent pour déguster leurs vins. Des planches de tapas aveyronnaises seront proposées, et les restaurants qui bordent la place accueilleront les visiteurs qui souhaitent se restaurer. Au cours de la soirée, les présidents des appellations seront intronisés par l’Eschansonnerie de St-Bourrou, la confrérie des vignerons de Marcillac, puis à 22h tout le monde sera convié à une retraite aux flambeaux pour aller admirer le feu d’artifice !

Infos: Vendredi 13 août de 16h à 23h à Marcillac. Verre de dégustation 3€. Contact: Office de tourisme de Marcillac 05.65.71.13.18 https://www.tourisme-conques.fr/fr/

L’agenda VDV du week-end (5 au 8 août)

Découvrez, région par région, les animations, visites, dégustations et spectacles du week-end dans les vignobles…

Gironde: Une journée pour découvrir « Le goût des arbres »

Porgramme journée ferme ouverte agroécologie agroforesterie Saint-Emilion

Le château Cormeil-Figeac, situé sur le prestigieux terroir de Saint-Emilion, vous invite à vous mettre au vert: lors de la journée « ferme ouverte » organisée samedi dans le vignoble, vous allez partir à la découverte de l’agroécologie, pratiquée avec conviction par les deux jeunes vignerons qui ont repris le domaine familial. La journée commence par une visite de la vigne « sur sol vivant », lors de laquelle vous comprendrez l’importance des micro-organismes qui peuplent la terre. Dans l’aprés-midi, vous prolongerez votre découverte de l’agro-écologie par l’expo photo sur les insectes et une visite du domaine en compagnie du vigneron qui vous présentera le projet d’agroforesterie du château et le rôle des arbres et des haies dans la vigne.

Pour les enfants, un atelier « apprenti vigneron » est prévu le matin: armés d’un petit panier de vendangeur, les enfants iront à la vigne avant de déguster du jus de raisin comme des pros ! Ils pourront aussi dégainer l’épuisette pour chasser quelques insectes dont on leur expliquera le rôle dans le vignoble. Et s’il fait un peu chaud, une piscine sera à disposition toute la journée… Les grands pourront eux participer à un atelier d’assemblage de vins dans l’aprés-midi.

Deux barbecues avec dégustation des vins du domaine sont prévus, le midi et le soir. La soirée sera accompagnée d’un concert jazz-soul et d’un DJ. Ecologie, découverte, plaisir et vin: le programme d’une journée parfaite !

Infos: samedi 7 août à partir de 9h au Château Cormeil-Figeac à Saint-Emilion. Entrée gratuite. Atelier enfant: 11€/enfant. Atelier adultes: 33€/pers. Réservation obligatoire pour le barbecue: 10€/pers. Réservations : https://www.cormeil-figeac.com/boutique-en-ligne/le-gout-des-arbres/


Tarn: Le village vigneron de Gaillac en fête tout le week-end

Village vigneron Gaillac

La traditionnelle fête des vins de Gaillac rempile cette année avec trois jours de festivités du 6 au 8 août. Dès le vendredi aprés-midi, une quarantaine de vignerons de Gaillac vous attendent dans le magnifique parc Foucaud pour vous faire déguster leurs vins et dès 18h, l’apéro-concert vous permettra aussi de découvrir de nombreuses spécialités culinaires de la région: canard, viande, fromage, glaces, gourmandises… (assiettes à 5€ avec 2 verres de vin).

On remet ça le samedi avec, pour la soirée, un groupe qui vous replongera dans les tubes des années 80. Le dimanche, on se calme un peu et on ne rate pas le défilé dans la ville de Gaillac qui suivra la messe des vignerons à l’Abbaye St Michel. Festif, convivial et généreux: le village vigneron vous attend !

Infos : du vendredi 6 au dimanche 8 août au parc Foucaud à Gaillac. Entrée gratuite le vendredi (achat du verre de dégustation à 3€), puis 6€ samedi et dimanche (2 verres compris). Pass sanitaire obligatoire. Plus d’infos sur https://www.vins-gaillac.com/nos-evenements/vos-rendez-vous


Gironde: Une nuit pour découvrir le terroir des Côtes de Bourg

Nuit du terroir Bourg

Ce sera une nuit festive, gourmande et bien remplie: samedi 7 août, les jeunes vignerons des Côtes de Bourg vous proposent de venir déguster leurs vins et découvrir les spécialités locales. De 17h à 1h du matin, dans le parc Esconge, vous pourrez vous régaler d’huîtres, foie gras, charcuterie, burgers, saumon, fromage, glaces, pâtisseries… tout en dégustant les vins des Côtes de Bourg pour 3€ le verre et 8 ou 10€ la bouteille. Toute la soirée sera rythmée par quatre groupes de musique, du jazz manouche à la soul en passant par les bandas locales. On court à Bourg !

Infos: samedi 7 août de 17h à 1h. Achat du verre de dégustation : 6€ avec une conso incluse, puis consommations au tarif affiché par les producteurs. Pass sanitaire obligatoire. Plus d’infos: https://www.cotes-de-bourg.com/2021/07/07/la-nuit-du-terroir-2021/

L’agenda VDV du week-end (29 juillet– 1er août)

Découvrez, région par région, les animations, visites, dégustations et spectacles du week-end dans les vignobles…

Bordeaux: Y’a « Du rififi dans le jaja »

Ces Tontons flingueurs là sont armés d’un tire-bouchon et d’un flair d’oenologue… discutable. La compagnie théâtrale Imagine a écrit et mis en scène une pièce autour du vin et d’une guéguerre – imaginaire, bien entendu… – entre les différentes appellations de la région bordelaise.

Chais du port de la lune à Bordeaux
(c)Cie Imagine

Non contents de vous faire rire, les comédiens vous proposent une soirée « Vinocabaret » qui vous permettra de découvrir les Chais du port de la lune, un lieu insolite à Bordeaux où de jeunes vignerons ont créé un chai de vinification urbain. Ils glanent des raisins bio un peu partout en France et créent des cuvées étonnantes dans leur « blockhaus » transformé en chai.

Avant la représentation, les spectateurs sont conviés à visiter ce lieu inédit ainsi que ses jardins et à déguster un verre de vin. Puis, après le spectacle, une seconde dégustation est offerte. Il est également possible de se restaurer sur place grâce à des chefs bordelais qui vous concoteront une cuisine de saison et bio. Une soirée façon guinguette qui s’annonce riante et chaleureuse.

Les 28, 29 et 30 juillet à partir de 19h. Prix: de 11 à 20€. Jauge à 50 personnes, pass sanitaire non obligatoire.

Réservations: https://www.helloasso.com/associations/compagnie-imagine

Pour découvrir les Chais du port de la lune: https://leschaisduportdelalune.com/


Var: Humour et vin au Château de Saint-Martin

Festival Rire en vignes

Aurions-nous besoin de rire un peu ? Du côté de la Provence, l’été rime encore cette année avec gaieté et le festival Rire en vignes rempile pour sa huitième édition au Château de Saint-Martin. Cette année, les humoristes Olivia Moore (voir la vidéo ci-dessous) et Gil et Ben viendront détendre les zygomatiques des spectateurs dans le cadre magnifique de la cour du château. Pour se mettre en condition, il sera possible, dès 19h30, de déguster les vins du château Saint-Martin et de se restaurer grâce aux food-trucks répartis dans le parc. Rire, manger, déguster du bon vin, une soirée d’été parfaite !

Les 29 et 30 juillet à partir de 19h30. Prix: 25 à 29€, pass 2 soirées 55€. Pass sanitaire exigé. Infos et réservations : https://www.chateaudesaintmartin.com/fr/festival-rire-en-vignes/


Gironde: Admirer les étoiles au Château Haut-Piquat

Et si on prenait un peu de hauteur ? Le 30 juillet, le Château Haut-Piquat vous propulse sur la voie lactée pour vous faire découvrir les étoiles en compagnie de l’association astronomique Véga de la Lyre. Pour la première « Nuit étoilée » au château, les astronomes vous proposent de partir à la découverte de l’histoire des constellations et des mythologies qui gravitent autour des étoiles. Dans le magnifique parc de 1,5 hectare autour du château, entouré seulement par les vignes, vous pourrez voir le ciel sans aucune pollution lumineuse et vous allonger dans l’herbe sur des plaids aux couleurs du château que vous garderez en souvenir.

Avant de partir dans l’espace, des plaisirs bien terrestres vous attendent: visite de la propriété, présentation du vignoble de 33 hectares au coeur du Saint-Emilionnais, apéritif dinatoire en accord avec la dégustation des vins du château. Un magnifique programme pour se détendre, apprendre et rêver.

Le vendredi 30 juillet à 19h, puis jeudi 12 août (Nuits des Etoiles filantes), vendredi 27 août (Conférence sur la relation entre la vigne et les astres), et jeudi 9 septembre (Conférence sur la mythologie et histoires des constellations).Prix: de 15 à 45€. Pass sanitaire non exigé. Infos et réservations:  07.80.96.53.78


Hérault: On trinque à Saint-Chinian !

Bar à vins éphémère de Saint Chinian.

Une soirée festive, simple, familiale, pour découvrir les vins de l’AOC Saint-Chinian: c’est ce qui vous attend samedi 31 juillet dans les jardins de la mairie du village de Saint-Chinian. Dans ce « Bar à vins éphémère » vous attendent cinq vignerons de la région dont vous pourrez déguster les vins ainsi que des food-trucks de grillades, d’huîtres, de glaces, de cuisine thaïlandaise… La soirée sera mise en musique par un groupe de soul-jazz. Des tables sont prévues pour pouvoir profiter tranquillement de la soirée.

Samedi 31 juillet à partir de 18h (la soirée du vendredi 30 est annulée). Prix: 8€ pour le verre de dégustation + porte-verre + dégustation des vins + 2 verres de 15cl au choix. Réservation possible au 04.67.38.11.69. Pass sanitaire obligatoire. Infos: https://saint-chinian.pro/fr/blog/les-bars-a-vins-ephemeres-de-saint-chinian-161730-31-juillet-n11

Enrico Bernardo: « En voyageant, on touche à l’essentiel: la liberté et la rencontre »

Sommelier italien renommé dans le monde entier, Enrico Bernardo est aussi un globe-trotter: depuis quatre ans, il fait un tour du monde des vignobles qui l’a déjà mené de l’Afrique du Sud à l’Australie, en passant par les vignobles d’Amérique du Sud, d’Italie, de France… Ce « Voyageur du vin », élu Meilleur sommelier du monde en 2004 à l’âge de 27 ans, ancien chef-sommelier au prestigieux hôtel George V à Paris, créateurs de trois restaurants gastronomiques à Paris et Courchevel, auteur de « La sagesse du vin » (éd. Flammarion), est passé par la Corse dans le cadre de son tour du monde. Les Voyages du vin ont eu la chance de le rencontrer.

Vous avec entrepris un tour du monde des vignobles, dans quel objectif ? Ecrire un livre à nouveau ?

Ce tour du monde est un défi sur quatre années. (…) J’ai un livre en préparation mais il est plutôt la conséquence du voyage que son objectif. Ce tour du monde est pour moi, à mes frais, pour me nourrir du vin et des rencontres. C’est un projet de vie pour reprendre contact avec les vignerons et la viticulture. C’est en voyageant qu’on s’inspire et qu’on s’imprègne de la réalité. On touche à l’essentiel: la liberté et la rencontre.

Que trouvez-vous de particulier dans les vins de Corse ?

Il y a en Corse une réalité écologique et panoramique unique: tous les domaines sont sur des terres entourées de maquis, de la montagne ou de la mer… Les paysages sont merveilleux. Il y a également une prise de conscience de la part des viticulteurs de l’importance de valoriser les cépages autochtones corses. La Corse est presque une terre vierge qui n’a pas connu l’invasion des cépages internationaux ni la chimie à outrance dans les vignes.

Un vin, un domaine, un terroir qui vous ait particulièrement marqué durant cette tournée en Corse ?

C’est très difficile de choisir ! J’ai beaucoup aimé la fraîcheur des vins de Bonifacio, Tarra di Sognu ou Zuria, mais aussi la lumière, la finesse, la justesse des vins de Jean-Charles Abbatucci au sud d’Ajaccio. Le rouge de Muriel Giudicelli à Patrimonio est d’un équilibre parfait, comme celui du Clos Signadore ou de Leccia. Le Biancu Gentile d’Antoine-Marie Arena est d’une droiture exceptionnelle. En Balagne, Paul-Antoine Suzzoni au Clos Culombu a une vision de la viticulture époustouflante pour son âge. La cuvée Sirocco du domaine Vaccelli est la preuve qu’on peut trouver des solutions même dans les années difficiles. Manu Venturi à Ponte-Leccia, dans cette faille entre schistes et granits, fait des vins tous plus intéressants les uns que les autres. Je suis tombé amoureux des muscats du domaine Pieretti et du Clos Nicrosi… Je suis vraiment emballé par tout ce que j’ai dégusté.

Lire l’intégralité de l’interview sur le site de Corse Matin.